Ecole de rugby, Jeunes, Séniors, Féminines

M9 : Un plateau qui fleure bon le rugby

M9 : Un plateau qui fleure bon le rugby

05/12/2011

Pour beaucoup d’entre nous, jouer à Colombes ce samedi fût une grande première, sur ces terres historiques de l’ovalie nationale foulées par ces grandes légendes il y a déjà plus d’un demi-siècle : les Prats, Boniface, Dauga, Albaladéjo, Domenech et autres Gachassin y ont connu de grandes victoires. Y compris pour les plus jeunes, impossible de l’ignorer dès que l’on pénètre dans ce long dédale qui mène aux vestiaires sous les tribunes, tant cela embaume le rugby authentique à plein nez !

La météo du week-end était aussi très… rugby : pelouse bien arrosée par une pluie incessante le matin, puis une éclaircie bienveillante pour accompagner les matchs de l’après-midi sur un terrain grassouillet à souhait et ainsi offrir à nos pitchouns quelques mines de charbonniers à la fin des rencontres ; et de justifier amplement la douche savonnée d’après-matchs et la lessive sitôt rentrés à la maison, tout en décrottant les crampons. Et dire que certains émettent encore des doutes sur les pelouses synthétiques !

Dans le car aussi, cela sentait bon le rugby. Déplacement « lointain » en car pour les mini-poussins du RCP15, pour la toute première fois cette saison, telle un vraie équipe de champions. De quoi souder un esprit d’équipe dans une franche ambiance de camaraderie et de chansons pas (encore) paillardes. A l’aller, juste une toute petite histoire d’organes qui soi-disant auraient manquées à quelques uns, entonnée à tue-tête par les « vieux » 2003 et repris en chœur par les 2004 (visiblement l’affirmation de la chanson est totalement erronée, chacun ayant eu à cœur de dénoncer une telle infamie sur le terrain…) ; puis au retour quelques tas de joueurs bien empilés. Bon d’accord, je conçois ici que le lecteur ne peut pas tout comprendre, ne lui en déplaise !

Et les matchs ? Ah ! Oui, les matchs et les scores :

Equipe 1 : Thomas, Maxime B, Yves, Peio, Erwann, Antoine, Loan, Maxime R, petit Max et Grand Max (2003).
Comme dirait Michel, elle s’est confrontée à du lourd, sa prestation est très honorable : battu par Suresnes par 2 à 1, ils remportent leur 2ème confrontation face à Rueil en inscrivant l’essai du match. Puis contre le RCF, équipe locale et morceau de choix, se soldant sur un score de parité de 3 partout au cours d’un très gros match. Et ce alors que le RCF l’avait emporté quelques semaines auparavant à Gennevilliers, sans que le RCP15 ait pu marquer le moindre essai.

Equipe 2 : Jonathan, Louis, Alaric, Alexandre, maxi Max, Spencer, Antoine, Arthur (2003), Baptiste et Eliott (2004).
Ils encaissent 3 défaites mais sortent avec les honneurs pour cette équipe constituée de nombreux nouveaux joueurs. Score rude contre Suresnes (6 à rien), battu seulement d’un essai face à Rueil (3 à 2) lors d’un match plus équilibré, puis contre le RCF (4 à 2). La parole est à Michel : « même si l’équipe 2 a eu du mal, c’est dans ces moment la qu’on grandit sportivement ».

Equipe 3 : Diego, Come, Emile, Joseph, Jules, Liam, Lilian, Anton, Paul P et Paul V (2004).
Ils font honneur au RCP15 en remportant tous leurs matchs. D’abord 6 à 4 contre Suresnes (l’euphorie de la première mi-temps avait laissé quelques imprécisions dans la 2ème…). Le tir est très vite corrigé dans le 2nd match contre Rueil qui encaisse 14 essais pour seulement 2 inscrits au cours de la 2ème mi-temps. Afin de marquer définitivement leur empreinte à Colombes, ils infligent un 8 à 1 au RCF. La messe était dite.

Pour conclure, la parole revient à Michel : « on doit encore travailler, affiner, mais ces petits là deviennent des bons !!! ».

Et pour le plaisir des yeux, les photos de Bertrand Adeline, qui sont, quoi qu’il puisse en dire, très réussies!

Un commentaire

  1. Bertrand SIMON /

    Quand je m’occupais des M9, nous voyagions avec les M11 et les M13. Les trajets en bus étaient épiques! Faudra que je te raconte, un jour.

Répondre