Ecole de rugby, Jeunes, Séniors, Féminines

M9 à Goussainville : des œufs pour nos petits poussins

M9 à Goussainville : des œufs pour nos petits poussins

08/12/2012

1ier décembre 2012, Goussainville – « Alors, ton dernier tournoi, raconte-moi ». « EGG »… « Aygue ! Vous avez encore pris la flotte ? » (Celle-là, c’est pas sûr que tout le monde la comprenne sans un minimum de connaissance du patois occitan…). « Mais non, EGG ! E-G-G, comme Entente Goussainville Gonesse ». « Ah, EGG comme l’œuf en anglais ? ». « Beh oui, c’est çà : EGG, comme l’œuf ».

Pour ceux qui ne savent pas où est Goussainville, et bien c’est juste à coté de Gonesse, de son hôtel EGG (c’est marqué dessus, véridique), bref de Roissy et de son ballet d’avions. Ce qui nous a valu une itération perpétuelle de James dans le car à l’aller :

–                     C’est bien le chemin pour Roissy Charles de Gaulle ?

–                     Oui James, regarde il y a un avion sur le panneau.

–                     Oui, j’ai vu, mais c’est bien le chemin pour Roissy Charles de Gaulle ?

–                     Oui James, regarde il y a un avion sur le panneau.

–                     etc…

D’ailleurs, ceux qui levaient la tête en l’air entre 2 matchs ont alors pu voir et entendre (« quoi ? » « JE TE DIS ENTENDRE » « quoi ? Répète plus fort, j’entends rien ») des avions toute l’après-midi : des A320, des B747 et même un A380 d’Air France. Remarquez, cela nous change des hélicoptères de Suzanne Lenglen. On en a pris les plein les œufs… euh, les yeux.

Car oui, avec EGG et même si on est encore bien loin de Pâques, ce fût une authentique affaire d’œufs qu’on ne va pas vous étouffer.

Rien que dans le car, un véritable poulailler : cela piaillait de tous les côtés. Avec aussi une nouveauté ce samedi : il y a du soleil ! Bon, au mieux 4°C au plus fort de l’après-midi, c’est-à-dire lorsqu’on est arrivé, mais du soleil quand même. Alors pour se tenir chaud dès le départ, les mouflets s’entassent à 36 (3 douzaines) dans un vestiaire pour 15. Disons que cela fait un peu boite à œufs… Ils vont prestement s’échauffer sur le pré pour se réchauffer et surtout s’échauffer…

So british ! A peine nous arrivâmes sur le terrain frais, gras et boueux où le gazon résiste péniblement, qu’Emmanuel nous proposa gentiment un petit thé. « Oh thanks ! Cup of tea, EGG. May be some bacon ? » Pour le graillon, faudra peut-être voir près les matchs…

Le paradoxe de l’œuf ou de la poule est enfin résolu ! Nos hôtes nous annoncent que les poules de mini-poussins seront aux nombre de 2, nos 2 équipes de 2004 évolueront dans la Poule 1 tandis que nos 2 équipes de 2005 seront dans la Poule 2. « OK, c’est noté pour le RCP15, merci. Et vous ? » « 2 équipes, EGG-1 et EGG-2 dans chacune des poules ». Moralité : la poule vient avant l’œuf, on sait à présent par où ça a commencé ! Il faut aussi compter sur une équipe du SCUF dans chaque, puis enfin une seule équipe de ORC-Argenteuil affectée à la poule 1 quand ils arriveront.

Nid-de-poule Vs Mollet-de-coq. Argenteuil est en retard, comme quoi c’est toujours les plus proches qui arrivent les derniers. Alors en attendant on ordonne le match opposant nos 2 équipes RCP15-1 et RCP15-2 en Poule 1, histoire de bien finir l’échauffement des joueurs 2004. A peine débuté, l’équipe 2 sous pression se dégage par un judicieux coup de pied tactique qui malheureusement un peu long file au-delà de la ligne de ballon mort adverse. Conformément à la règle, demi-tour pour siffler un renvoi à l’emplacement du coup de pied et retourner la possession du ballon : sauf que le crampon glisse et reste coincé dans l’ornière, le mollet (jeu de mot…) finit brouillé. Bien fait pour moi, cela m’apprendra à me réchauffer avec un verre de thé plutôt que d’aller m’échauffer avant d’arbitrer sur le terrain. Pour cette entrée en matière, l’organisateur retiendra que l’équipe 1 du RCP15 a gagné son match face à l’équipe 2.

Œufs durs, tel fût le plat de résistance de l’après-midi. Notre équipe 2 s’incline face à EGG-1 en encaissant 3 essais mais en ayant résisté jusqu’au bout. L’équipe 1 saura relever le défi : des cocottes qui avancent, des coquilles qui s’ébrèchent et le match se solde avec 4 essais inscrits de chaque côté. De son côté, l’équipe 1 du SCUF n’avait pas non plus réussi à gober l’œuf et devait se contenter d’un match nul.

Sinon, des crânes d’œuf, on en a vu aussi ; il faut dire que plus les années passent et les enfants grandissent, plus j’ai l’impression d’en croiser sur les terrains. Les bonnets vont bientôt ressortir avec le froid qui s’installe, moi je vous le dis.

Fin de l’intermède, retour aux choses sérieuses. Sur l’autre terrain, celle de la Poule 2, nos équipes RCP15-3 et RCP15-4 jouent à tour de rôle EGG-2 et SCUF-2. Plus précisément perdent leurs 2 matchs face à SCUF2, se font tuer dans l’œuf sur un score strictement identique de 2 à 4. Aïe, on marche sur des œufs. Sauf que d’un autre côté, ils l’emportent haut la main face à EGG-2 en scorant respectivement à 6 et 3 reprises sans encaisser un seul essai. On appelle cela battre un œuf… Comme quoi aussi au RCP15, on n’avait pas mis tout nos œufs dans le même panier : nos 4 équipes ont su gagner au moins un match, et même plus.

Pour conclure cette Poule 2, reste le match fratricide entre RCP15-3 et RCP15-4. Grosses invectives des gallinacés en chef, Vincent et Gaëtan, ce dernier suppliant ces petits de marquer au moins 1 essai…. Chose faite : 3 à 1 pour le RCP15-3. Il faut rappeler que l’enjeu de la rencontre était de taille : à savoir lequel des deux entraîneurs devrait payer un coup à boire à l’autre.

Retour vers la poule 1. Les 2 matchs opposant les parisiens du 75, c’est-à-dire les 2 équipes 2004 du RCP15 et celle du SCUF-1 connaîtront ici le même sort et le même score sur ce terrain neutre quoique très collant aux crampons : le SCUF s’incline à 2 reprises par 2 à 4, stricte parité inverse à celle de nos 2005.

Quant à ORC-Argenteuil, arrivés en retard dans cette Poule 1, ils repartent bredouilles de leurs rencontres face au RCP15-2 puis 1 : respectivement 5 et 8 essais dans la musette, cela nous en fait 13 à la douzaine. Alors que le soleil se couche au loin, je dirai que dans ce poulailler plein d’œufs, ils finissent à plat.

Ensuite, du classique : les crampons sont version œuf mimosa, on se décrotte les pattes comme on peut (et pattes cela s’écrit avec 2 t ; parce que des pâtes avec 1 seul t, c’est quand elles sont aux œufs, na !), on rejoint le vestiaire-poulailler pour se réchauffer et ne pas finir en gelée, puis nos petits poussins se précipitent au casse-graine ! Ô joie, il y a aussi un casse-graine spécial entraineurs et dirigeants, avec pains, cochonnailles (pas de bacon) et fromages…. Délicate attention : vraiment les EGG savent dignement nous recevoir, c’est la poule aux œufs d’or !

Victorieux, le RCP15-1 et 2 s’adjugent ainsi la 1ère et la 3ème place de la Poule 1 ; tandis que RCP15-3 et 4 se hissent à la 2ème et 3ème marche du podium de la Poule2 désignant le SCUF-2 comme vainqueur. Le temps nécessaire de récupérer la Feuille de Résultats et d’être vivement félicités de notre belle prestation, comme quoi on n’a pas volé un œuf et encore moins un bœuf.

Les songes nous bercent dans le car qui nous ramène… une illumination, une évidence : il ne nous sera plus possible à présent de contempler de la même manière le contour galbé d’un ballon de rugby emprunté de sa forme ovoïdale.

Retour au bercail. « Papa, on mange quoi ce soir ? ». « C’est-à-dire qu’il est déjà tard, alors j’aurais bien cassé quelques œufs pour faire une omelette… ».

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

RCP15-1 / RCP15-2    4 à 1

RCP15-1 / SCUF-1       4 à 2

RCP15-1 / EGG-1        4 à 4

RCP15-1 / ORCA         8 à 0

RCP15-2 / SCUF-1       3 à 1

RCP15-2 / EGG-1        0 à 3

RCP15-2 / ORCA         5 à 0

 

SCUF-1 / EGG-1          4 à 4

SCUF-1 / ORCA           6 à 3

EGG-1 / ORCA              4 à 1

 

1)      RCP15-1 : 3G-1N

2)      EGG-1 : 2G-2N

3)      RCP15-2 : 2G-2P

4)      SCUF-1 : 1G-1N-2P

5)      ORCA : 4P

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

RCP15-3 / RCP15-4    3 à 1

RCP15-3 / EGG-2        6 à 0

RCP15-3 / SCUF-2       2 à 4

RCP15-4 / EGG-2        3 à 0

RCP15-4 / SCUF-2       2 à 4

 

SCUF-2 / EGG-2          8 à 1

 

1)      SCUF-2 : 3G

2)      RCP15-3 : 2G-1P

3)      RCP15-4 : 1G-2P

4)      EGG-2 : 3P

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Un commentaire

  1. Quel talent!!!
    Ca m’a donné faim moi… vivement Pâques. 😉

Répondre