Le vent en poupe

Les joueurs de l’A�quipe 1 U10 affrontait le SCUF et le PUC. Nous avons fait 4 mi-temps de 12 minutes. Les mots du jour A�taient « placage », « passes » et « placement ». Nous dA�butons notre journA�e contre le PUC avec un beau placement dA�fensif et offensif ainsi que de trA?s beaux plaquages. Fin de la 1A?re mi-temps 1-1. Nous enchaA�nons ensuite 12 minutes contre le SCUF avec cette fois ci un trA?s beau jeu collectif et de magnifiques plaquages qui nous permettent de marquer 3 essais et n’en encaisser aucun. Fin de la 2A?me mi-temps 3-0. Nous nous reposons pendant que le SCUF affronte le PUC et nous regardons les faiblesses du PUC qui est l’adversaire contre lequel nous avons le plus de mal. Nous reprenons ensuite notre match contre le PUC, restA� sur une A�galitA� A� la mi-temps. Le jeu est trA?s serrA� mais nous marquons finalement sur une magnifique action collective. Nous gagnons finalement le match mais un de nos joueurs A� A�tA� blessA� durant la rencontre et ne pourra plus jouer pour le match.

Score final : RCP 2-1 SCUF. Enfin, nous entamons notre dernier match contre le SCUF que nous battons 2 A� 1.

Score final : RCP 5-1 SCUF. Ce dernier match, nous l’avons gagnA� pour notre joublessA�, Vianney qui repart chez lui avec un beau cocard !

Andreia

20161015u10

Une belle journA�e A� Vaucresson

fb_img_1475947761580Une belle A�journA�e s’annonA�ait A� Vaucresson, avec un magnifique soleil au dessus de nous. Les joueurs U10 sont venus avec 2 A�quipes pour affronter le Stade FranA�ais. L’A�quipe 2 A� dA�butA� leur match tandis que l’A�quipe 1 continuait son A�chauffement au bord du terrain. Le match de l’A�quipe 2 terminA� sur une dA�faite, nous nous devions de « venger » nos camarades. C’est donc avec une motivation hors du commun que les joueurs entrent sur le terrain. Les plaquages sont rA�ussis, des passes sont faites et le placement dA�fensif ET offensif est prA�sent. GrA?ce A� de magnifiques actions, Pierre Antoine, Guillaume et Ethan ont pu marquer 2 essais chacun alors que nos adversaires n’ont pas rA�ussi A� franchir notre ligne dA�fensive. Fin du match, des joueurs heureux, fiers d’avoir fait un aussi bon jeu et une A�ducatrice sans mots pour le dA�briefing. Le soleil continuait de briller sur Vaucresson et un sourire illuminait le visage de chaque joueur, que du bonheur…

Andreia

 

Calendrier des U10

01-oct.A� Equipe 1 et 3: Amical A� Vincennes 13h30

15-oct.A� Equipe 1 contre le PUC 2e annA�e, Equipe 4 contre le Scuf 1ere annA�e

05-nov. Equipe 3 et 4: Amical A� Villejuif 13h30A� (1ere annA�e et dA�butant)

12-nov.A� Equipe 1 et 2: Match contre finances 13h

26-nov.A� JournA�e arbitrage

03-dA�c.A� Equipe 1 et 4: Championnat CIFR

17-dA�c.A� Equipe 1 et 4: Amical A� Vincennes 13h30

Les M10 victorieux A� Rosny

Il y a des dimanches oA? ce na��est vraiment pas grave de rater la victoire da��Agen en finale.

Et mes petits M10 ma��ont fait ce cadeau ainsi qua��A� tout leur staff et leurs parents.

Parce qua��il fallait bien confirmer qua��ils na��A�taient pas que les champions de Swansea, la��A�quipe des M10 formA�e par des joueurs 2006 et 2005 a remportA� le tournoi des Busards de Rosny contre la��A�quipe organisatrice.

Avec une dA�fense infranchissable, des percA�es dans les espaces libres, des libA�rations rapides pour les joueurs replacA�s et la balle A� la la��aile ca��est bien plus facile de gagner. Les matchs contre Domont et Senlis ont A�tA� la parfaite illustration de ces principes.

MA?me si des occasions ont A�tA� ratA�es faute de passe ou de soutien rapide, nos joueurs ont dA�montrA� qua��ils avaient progressA� et que malgrA� quelques trA?s bons placages reA�us, il na��A�tait pas question de renoncer.

Petit stress de ma part lors de la demi-finale contre le Stade FranA�ais avec certains mauvais choix de sens du jeu alors que les copains A�taient en surnombre de la��autre cA?tA�. Mais A� la��image du capitaine Alexandre qui a jouA� en ne voyant que da��un A�il et de Henri qui a fini avec 9 doigts, il na��A�tait pas question qua��ils passent.

AprA?s il A�tait temps de se reconcentrer pour la finale malgrA� la fatigue et les coups qui commenA�aient A� laisser des traces. En mettant un trA?s bon pressing dA�fensif, nos joueurs ont passA� presque toute la partie dans le camp de la��adverse et mA?me si le score ne reflA?te pas cette domination qui peut sa��expliquer par la peur de mal faire, ils ont su trouvA� la faille une fois.

Il ne restait plus qua��aux arbitres (trA?s compA�tents) A� siffler la fin pour enfin libA�rer les joueurs, le public et le staff.

Je tiens A� fA�liciter particuliA?rement Bastien, Gaspard, Julien et Paul C, nos 2006, qui ont vraiment fait de bonnes choses ainsi qua�� Alexandre, Baptiste, Colomban, Corentin, Henri, Martin, Nathan, Owen, Paul B, Romain, Victor, Xavier.

Et merci aux supporteurs.

RCP 1 houilles 0

RCP 4 Senlis 0

RCP 3 Domont 0

1/4 de finale : RCP 1 Chateaudun 0

1/2 finale : RCP 1 Stade FranA�ais 0

Finale : RCP 1 Rosny 0

DSC_3391

SWANSEA : ON VIENT ON GAGNE ET ON Sa��EN VA

Et ils la��ont fait, nos M10 ce week-end A� SWANSEA lors du Celtic Challenge.

Et mA?me si il y a eu quelques angoisses liA�es aux difficultA�s pour rejoindre la��aA�roport, augmentant de la mA?me faA�on que les conversations tA�lA�phoniques entre les participants A� ce sublime tournoi, nous avons vA�cu un week-end mA�morable.

Nos joueurs pas du tout impressionnA�s par les installations du club de SWANSEA dignes de celles da��une A�quipe de Pro D2, ont marquA� da��entrA�e les esprits en chantant une marseillaise lors de leur arrivA�e au club house aprA?s leur entrainement du samedi et leur victoire amicale contre le club local.

Nous espA�rions entendre la��hymne Gallois et au surprise rien na��est venu au grand dA�sespoir de la plus A?gA�e des supportrices du club de SWANSEA UPLANDS RFC (et du notre), pourtant les Gallois sont rA�putA�s pour leurs chants.

Direction le stade typique de SWANSEA RFC oA? nous avons assistA� A� une victoire A�crasante du club local avec une foison da��essais des A?.

Retour au club house pour un barbecue et la��A�change des traditionnels cadeaux de bienvenue et notamment les cravates du club de Swansea et le programme officiel du tournoi avec le nom de nos petits. Imaginez leur fiertA�.

Nous avons donc A�tA� reA�us comme des princes et il ne manquait plus qua��A� devenir les rois du terrain (trA?s sec mais avec de la��herbe).

Premier obstacle, les rA?gles Galloises car elles sont faites pour privilA�gier le jeu de passeA�: mA?lA�e A� 5 non disputA�e avec interdiction de partir pour le 9 avec le ballon, interdiction du 9 adverse de plaquer son vis-A�-vis. Dans les rucks, et les mauls un seul joueur en soutien et obligation de faire une passe et mA?me quand le joueur vous tend le ballon interdiction de le prendre. Pas de touche. Jeu au pied interdit mais transformation des essais car lA�-bas on compte les vrais points du rugby.

PrivA� des secteurs du combat qua��ils maitrisent, nos joueurs ont dA�montrA� que leurs tA?tes ne leur servaient pas qua��A� porter leurs cheveux et ont su sa��adapter en se concentrant sur le placage.

Et lA� A�a a A�tA� phA�nomA�nala��

Premier match contre une A�quipe qui na��avait perdu qua��un match en 2 ans. Dans ces rangs un joueur avec le physique da��un minime premiA?re annA�e. Sur sa premiA?re percA�e un trA?s bon placage qui lui a fait perdre un peu de sa confiance. Les barbelA�s A�taient mis, tous nos joueurs ont rivalisA� pour obtenir le prix du meilleur plaqueur. Impossible de le dA�cerner tant ils ont A�tA� courageux et vaillants et mA?me notre petit Alistair parfois timide dans ce domaine a fait preuve da��une rA�elle fA�rocitA�. Mi-temps 7 A� 0 pour le RCP15 encouragA� par les joueurs de SWANSEA et tous nos accompagnateurs A�videmment.

AprA?s quelques conseils sur le replacement et sur la rapiditA� de circulation du ballon, la deuxiA?me mi-temps fut conclue par 3 essais. Victoire 24 A� 0 contre South Gower RFC.

Et les matchs da��aprA?s na��ont A�tA� qua��une formalitA�. Nos joueurs ont continuA� A� sa��appliquer en dA�fense et rA�galer les spectateurs et les entraineurs de supers a�?a�� bouchons a�?a�� (placages) nous permettant de rA�cupA�rer des ballons et de marquer des essais. A�Victoire contre Gowerton RFC 43 A� 0.

Comme la devise des M10 du RCP15 a�?a��clic clac je plaquea��a�� A�tait appliquA�e A� la perfection, il fallait bien en inaugurer une nouvelle avec la lA�gendaire a�?a�� la balle A� la��aile, la vie est belle a�?a�� et dA�montrer que le French flair na��A�tait pas perdu.

Dernier match contre nos hA?tesA�: aprA?s quelques rappels de la nouvelle rA?gle (maudits retours A� la��intA�rieur), un essai de Constantin en bout de ligne illustra parfaitement que nos petits avaient compris. Victoire contre Swansea Uplands RFC 24 A� 7.

Sachez que pour la petite histoire, il a fallu dA�dramatiser le fait da��avoir pris un essai dans les derniA?res minutes en le faisant passer pour la��essai du fair play.

Petite anecdote, tous les matchs ont A�tA� arbitrA�s par un ARBITRE OFFICIEL.

Et les rA�compenses remises par le joueur professionnel TOM SLOANE pilier des OSPREYS.

Bravo A� Alexandre, Alistair, Antoine, Baptiste, Constantin, Henri, Hippolyte, James, Maxence, les Paul, Romain, Tom et Victor qui nous ont rendu trA?s fier et ont chantA� avec brio  »le maillot du RCP15″.

Merci A� Pierre dont on connaissait les qualitA�s da��A�ducateur et maintenant celles de parfait organisateur.

Et merci au club de SWANSEA et Danny, aux dirigeants et parents de tous les M10 car a�?a�� on gagne ensemble et on perd ensemble a�?a�� et si ils progressent ca��est grA?ce A� tout le groupe.

Marie a�?a��Bouchon a�?a��

 

Et une petite pensA�e pour la tablette perdue de Christophea��a��.

M11-2004 au MLSGP : A�a sent les vacances !

Dimanche 22 juin 2014, Camp des Loges. Alors que les Benjamins RCP15 gagnent la finale face aux locaux, nos petits Poussins – eux – semblaient avoir la tA?te ailleurs, profitant du soleil au solstice, se projetant dA�jA� vers leur repos estival.

 

Tel le tome 15 (XVa��) de La��A�lA?ve Ducobu, A�A�A�a sent les vacancesA�!A�A�.

Un peu mon neveu, la��A�tA� a formellement commencA� depuis la veille. Alors on joue A� la baballeA�; on passe son temps A� faire des nA�uds avec des A�lastiques aux doigts et A� comparer le sien avec celui des autres pour voir celui qui a le plus a�� (hum, une activitA� typiquement masculineA�?)A�; on se chamaille et on finit par chouiner car quand on se cherche on se trouveA�; on fait bronzette au soleilA�; on a oubliA� son protA?ge dents A� la maison. Ah, parce qua��on devait aussi jouer au rugby aujourda��huiA�?

Ce tournoi au MLSGP A�tait une belle occasion de finir la saison avec la��ensemble des autres catA�gories de la��Ecole de Rugby y participant, des Mini-Poussins jusqua��aux Minimes. Le RCP15 sa��adjuge une 3A?me place au gA�nA�ralA�: ce ne sont pas tellement les poussins qui y ont contribuA�, au contraire.

En poule de brassage du matin, une triangulaire, le premier match contre Rueil-1 (qui sera finaliste de la catA�gorie, battu par Clamart) voit une premiA?re dA�faite des Poussa��. Avec un nul A� suivre contre Versailles-2, puis par le jeu du rA?glement applicable pour dA�partager les A�quipes A� A�galitA� de points, nous sommes relA�guA�s A� la derniA?re place de notre Poule de trois. TroisiA?me dans la Poule. Ca��est lA� (las) qua��il faut se dire qua��on a finalement eu de la chance car les autres Poules de brassage A�taient des quadrangulairesA�: on aurait presque pu faire pireA�!

Alors forcA�ment, on se dit que les matchs de la��aprA?s-midi en Poule de sA�lection seront plus faciles. Pas tant que cela, en fait, visiblement un manque certain de motivation et de cohA�sion fA�dA�ratrice chez les joueurs Poussins sA�lectionnA�s ce jour. Toute petite victoire face A� Rueil-2 par un seul essai inscrit sur la derniA?re action, puis dA�faite da��un essai A� rien sur le match A� suivre face A� RCC78. Enfin une plus large victoire face A� AchA?res & Co, le dernier au classement final.

Allez, une ultime confrontation pour savoir qui sera classA� 11A?me ou 12A?me, sur 15 (oui, on est loin dans le tableau)A�: match gagnA� face A� MLSGP-3a�� A chacun sa finale face A� la��A�quipe locale.

Vivement les vacances, ca��est la fin de saison, la��A�tA� est arrivA� et la��envie na��y est plus guA?re.

 

PSA�: un immense merci aux 2 benjamins Pierre et A� Pietro qui, faute de ne pouvoir jouer ce jour avec leur A�quipe victorieuse, ma��ont prA?tA� assistance auprA?s des Poussins. Soit le tableau suivant des dits-assistantsA�: un jeune ado avec une attelle lui bloquant la cheville, accompagnA� de son pote avec le bras en A�charpe plaquA� sur le torse en version NapolA�on Bonaparte, les deux avec des voix encore juvA�niles portant immA�diatement dans le aigus dA?s que cela pousse un peu en dA�cibel dans le gosier, je vous laisse imaginer la gueule de la��encadrement terraina�� Fort sympathique, encore merciA�!

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Poule de brassage

RCP15 / Rueil-1A�A�A�A�A�A�A�A�A� 0 A� 3

RCP15 / Versailles-2A� 0 A� 0

Poule de sA�lection

RCP15 / Rueil-2A�A�A�A�A�A�A�A�A� 1 A� 0

RCP15 / RCC78A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 0 A� 1

RCP15 / AchA?resA�A�A�A�A�A�A� 3 A� 0

Match de classement pour la 11A?me place

RCP15 / MLSGP-3A�A�A�A�A�A� 2 A� 0

 

Firenze 2014 : appena al caviglia (sinistra) !

Pentecôte italienne pour les Poussins 2004, engagés au « torneo Borelli » du rugby club de Florence. Des matchs flamboyants sous une chaleur étouffante et une seule défaite – déconcertante – alors que nos petits dominaient l’une après l’autre les équipes italiennes, de la tête aux pieds…

 

Soleil de plomb pour ce week-end italien débuté tôt le samedi par une visite de la ville de Florence, de ces édifices historiques, jusqu’à monter l’après-midi sur le belvédère situé tout là-haut, là-haut à la basilique de San Miniato al Monte (on pouvait s’en doutait qu’il fallait y monter) offrant une vue imprenable sur la vallée de l’Arno et la cité des Médicis en contrebas. Des kilomètres à pied sous d’ardents rayons jusqu’à la fin de la journée, au moment de répartir les enfants dans les familles florentines pour un peu de repos avant le tournoi du lendemain.

On n’est pas chez nous alors on s’adapte et on se comprend avec les mains : entrée protocolaire des équipes sur le terrain à chaque début de match, échanges d’amabilités, le choix du terrain ou de l’engagement est effectué par un « morra cinese », c’est-à-dire un « carta forbice sasso » dans le texte… bref, un pierre feuille ciseau ; un truc avec les mains quoi ! Puis un jeu sans mêlées, sans lancers en touche, sans coups de pieds ; bref, tout à la main, on se comprend.

Le premier match dans le grand stade oppose les visiteurs parisiens aux locaux florentins. Les consignes avaient été passées auparavant dans les vestiaires : des passes, des courses tranchantes, encore des passes, se dégager des regroupements, des appels de balles, ouvrir et avancer en offrant un maximum de jeu vers les ailes. Les consignes sont alors appliquées à la lettre, les essais s’enchaînent les uns après les autres dans une joie palpable. Victoire sans contestation par 9 à 0.

Changement de terrain pour le second et déjà dernier match de la Poule triangulaire, à présent face à Sesto. On quitte le gazon pour de la terre battue, nous dirons un terrain qui avait connu l’herbe voici bien longtemps au point d’en oublier la couleur que cela pouvait avoir. C’est donc dans une poussière terreuse que les poussins RCP15 s’exposent à leur second adversaire. Malheur ! L’excès de confiance accumulé lors du match d’ouverture se retourne contre nous, chacun ayant quelque peu oublié que le rugby est avant tout l’engagement d’une équipe solidaire sur le terrain, que l’individualisme n’est rien coupé de ses soutiens surtout si ceux-ci tardent à s’y employer. Match physique et brouillon à l’opposée du précédent, la qualité du terrain n’aidant en rien, mais victoire quand même 1à 0. Cela permet aussi de remettre les pendules à l’heure et de se rappeler les fondamentaux, les consignes assenées dans les vestiaires avant le premier match.

En étant vainqueur de la Poule, nous débutons alors les phases finales de classement : un 1/4 à disputer contre Vasari. Ce sera le plus gros score de la journée, un 10 à rien en dominant de la tête aux pieds nos adversaires, ces derniers ne nous arrivant pas à la cheville… enfin, si, car sur un magnifique plaquage à retardement (peut-on d’ailleurs encore parler de retardement vu le délai écoulé entre le moment où le porteur du ballon s’en est séparé et le moment où il se fait sécher ?), ils arrivent justement à la cheville qui ne peut résister. Médecin diligenté sur le terrain, puis sortie en civière sous une haie d’honneur des partenaires pour le combattant blessé. Un examen hospitalier puis une radio de profil et de face plus tard, le diagnostic ne révélera aucune séquelle, on peut donc revenir à ce pour quoi on est venu : du rugby pour les enfants.

Livorno est l’adversaire désigné pour la demi-finale. Sauf qu’il est ici impossible de parler de match de rugby car ce n’en était pas un, tant les règles appliquées par l’arbitre local étaient à sens unique, intolérables, laissant d’un côté très librement se dérouler hors-jeux et autres défenses illicites pour l’équipe italienne et de l’autre côté sanctionnant toute position défensive ou annihilant toute attaque française sans explication. Jusqu’à, et c’est un comble, accorder un essai italien avant même que le ballon n’ait franchi la ligne. Jusque là rien à redire, à présent impossible de jouer ce match dans de telles conditions. La défaite d’un essai est courte, mais forcément déroutante, cuisante pour les enfants. Car comment pouvoir leur expliquer l’inexplicable, l’incompréhensible, ou alors qu’il ne l’est malheureusement que de trop ?

Privé abusivement de finale, nous sommes reversés dans la petite finale nous opposant à la très belle équipe de Sesto, issue des barrages, celle-là même qui nous avait donné le plus de difficultés le matin. Mais comme on ne commet pas deux fois les mêmes erreurs, il est dit maintenant qu’ils ne nous arriveraient pas à la cheville (et pas de fracture comme on pouvait le craindre une heure avant, c’est déjà çà). Le match est une démonstration du RCP15, inscrivant essai sur essai, s’adjugeant ainsi par un 5 à zéro la 3ème place du podium alors qu’ils auraient dû accéder à la finale.

 

M11-2004 au Plessis-Meudon : diesel de compA�tition

Dimanche 11 mai 2014, le RCP15 participe au Challenge Patrice Bouteleux organisA� par la��entente Plessis-Meudon sur le magnifique et bucolique complexe sportif Marcel Bec sis forA?t de Meudon. Du soleil, de la pluie, des essais pour une trA?s belle prestation des M11-2004 finissanta�� au pied du podium.

Marcel Bec – fils de Louis Bec, chaudronnier ambulant de son A�tat – figure ouvriA?re et sportive des annA�es 30 chez Renault A� Boulogne-Billancourt. Chauffe Marcel, chauffeA�! Ouais, fait chauffer le diesela��

Qui dit tournoi dit Poule de brassage puis Poule de classement, avec A� chaque fois des matchs trA?s courts se jouant sur des petits riens. AhA�! Ces tout petits riensa��

Les Poussins 2004 du RCP15 lance le tournoi avec un tout premier match de la Poule de brassage le matin. Comme da��habitude on sait malheureusement A� quoi sa��attendreA�: les enfants semblent encore avoir la tA?te dans le bol de corn-flakes en train de jouer avec la petite cuillA?re et non la tA?te au jeu, au rugby. Ils se font cueillir A� froid par le RCF-Plessis en blanc et ciel (A� ne pas confondre avec la��entente Plessis-Meudon), cousins germains du RCF-Colombes A�uvrant en ciel et blanc. OhA�! Pas ridicule, non absolument pas, mA?me assez prometteur. Juste qua��ils ont jouA� sans rA�ussir A� concrA�tiser, avec le chocolat au lait en pleine digestion dans la��estomac et la confiture des tartines qui leur fait coller le ballon aux mains. Un nul 0 partout se profile, on attend la fin du temps rA�glementaire, ca��est alors que RCF-Plessis inscrit A� la derniA?re seconde ce qui sera la��unique essai de la partie.

Ce qui aura aussi pour consA�quence de chauffer promptement le diesel de compA�tition RCP15A�! Ils croisent alors sur leur route le Stade FranA�ais, Clamart puis le SCUF qui feront les frais de la��attaque quinziste parisienne. Trois victoires plus loin, avec A� leur crA�dit la meilleur attaque de la Poule assurant un diffA�rentiel de points de +8, nous permettent da��accA�der incontestablement A� la 2A?me place, le RCF-Plessis sa��adjugeant la tA?te de cette Poule de classement avec 4 victoires toutefois avec moins da��essais (diffA�rentiel de points de +5).

La pluie sa��abat, on rentre aux stands pour un ravitaillement. Le soleil fait son retour en dA�but da��aprA?s-midi pour la Poule de classement.

Notre moteur diesel sa��est visiblement un peu refroidi durant la pause mA�ridienne et connaA�t quelques ratA�es face A� Gennevilliers, il faut batailler dans la��A?pretA� pour faire jeu A�gal 1 partout face A� la��A�quipe qui sera classA�e 3A?me du tournoi. Sa��en suit RCF-Colombes, une opposition nettement plus plaisante pour le spectateur. A nouveau jeu A�gal 1 partout, cette fois-ci face A� la��A�quipe qui sera classA�e 2A?me du tournoi.

Alors notre diesel de compA�tition monte en rA�gime, met le turbo et dans un ultime rugissement dA�passe Antony sur la derniA?re ligne droite. Les Poussins 2004 du RCP15 offrent spontanA�ment A� ces derniers adversaires une chaleureuse haie da��honneur pour quitter le terrain, sous les applaudissements.

Hormis cette dA�licate entrA�e en matiA?re matinale qui sa��est (dA�)jouA�e sur un minuscule petit rien face A� la��A�quipe qui sa��adjugera la 1A?re du tournoi, globalement une trA?s belle journA�e. Pas tellement pour la mA�tA�o mais pour la qualitA� du jeu produit, avec des M11-2004 se montrant incisifs, de vA�ritables outsiders sur qui compter et non des faire-valoir. Le tout avec une A�A�dimension humaineA�A� sans laquelle le rugby ne saurait se conjuguer.

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Poule de brassage

RCP15 / Racing PlessisA�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 0 A� 1

RCP15 / Stade FranA�aisA�A�A�A�A�A�A�A�A� 3 A� 0

RCP15A�/ ClamartA�A�A�A�A�A�A� 4 A� 0

RCP15 / SCUFA�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 2 A� 0

Poule de classement

RCP15 / GennevilliersA�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 1 A� 1

RCP15 / Racing ColombesA�A�A�A� 1 A� 1

RCP15 / AntonyA�A�A�A�A�A�A�A�A� 3 A� 1

 

Finale CIFR des M11-2004 : des regrets et des larmes

5 avril 2014, ultime journA�e du championnat AZle-de-France en Poule 4. Telle une journA�e de finale A� la capitale, avec les Stade FranA�ais et le Racing Club de France comme hA?tes.

Jusqua��A� cette toute derniA?re journA�e de championnat, les Poussins RCP15-2 na��avaient jamais connu la dA�faite depuis le dA�but de saison en novembre dernier dans leurs deux Poules successives. Que des victoires hormis une paritA� face A� Garches-Vaucresson. Renseignements pris, SF et RCF accusent chacun 1 dA�faite respectivement face A� Senlis et A� Fresnes.

Il est ainsi confirmA� que toutes les chances sont permises pour notre A�quipe de finir en-tA?te de leur Poule A� la��issue de cette journA�e, qui ressemble A� sa��y mA�prendre A� un jour de finale entre les clubs se disputant la tA?te du tableau. Et chacun sait qua��une finale se joue toujours sur des dA�tails, sur de tous petits riensa��

Jour de finale, alors une fois na��est pas coutume, quelques joueurs auront droit de citer ici !

En tant qua��A�quipe locale, le RCP15 joue ses 2 premiA?res mi-temps successivement contre les 2 A�quipes visiteuses. Le SF en premier, puis le RCF.

Le premier match dA�bute sur un rythme intense imposA� par les visiteurs. Quoique semblant A� la peine, moins engagA�s, le RCP15 ouvre le score sur une interception de Joseph en milieu de terrain : il met les cannes et sa��en va aplatir seul entre les barres (en imaginant qua��il y en ait). Cet essai libA?re nos joueurs, ils y croient sauf que la situation se renverse et la dA�fense se troue : le SF A�galise puis finit par doubler la mise avant la mi-temps. 2 A� 1, tout est encore permis.

Sa��en suit la��opposition face au RCF. Intense, correcte, mais finalement stA�rile de part et da��autre au bout de 10 minutes. La dA�fense prend le pas sur la��attaque, le RCP15 est beaucoup trop pA�nalisA� pour da��inhabituelles fautes dans les regroupements.

Le SF et le RCF sont logA�s A� la mA?me enseigne da��un point de vue essai : 0 partout.

Il faudra A� prA�sent se surpasser pour reprendre la��ascendant face au SF lors de la 2A?me mi-temps, ne rien lA?cher. Cette 2nde pA�riode repart de nouveau sur un rythme A�levA�, da��autant plus que les Poussins RCP15 subissent sur les regroupements face A� des joueurs pour beaucoup da��un an leurs aA�nA�s. Les plaquages nous sauvent A� plusieurs reprises, de bien rares ballons da��attaque A� exploiter, jusqua��A� cette fulgurance de Anton qui finit par dA�chirer la dA�fense rose et permet da��A�galiser. Tenir, tenir, tenir jusqua��au bout, au pire obtenir un nul, au mieux scorer A� nouveau. Un ballon tombe, Paul pousse opportunA�ment au pied vers la��en-but adverse, court et lutte A�paule contre A�paule avec le dernier dA�fenseur, ils sa��A�lancent dans la��en-but et aplatissent dans la confusion. Sans arbitrage vidA�o (!), impossible da��accorder la��essai qui nous aurait permis de reprendre la��avantage. Les poussins RCP15 attaquent et dA�fendent au grA� des turn-over, et peu A� peu prennent la��ascendant pour camper dans les A� 22 A� adverses jusqua��A� tutoyer la ligne da��en-but. Nouveau ballon perdu sur un ruck et SF sa��envole le long de la ligne de touche, stoppA� in extremis par Anton revenu pleine bourre de son aile opposA�e et qui sauve la patrie. Il faut vite se replacer en dA�fense, sur notre ligne : le SF pilonne face A� un RCP15 trop souvent mis A� la faute, la��arbitre laisse jouer la��avantage puis concA?de trA?s logiquement un essai, rien A� dire. Plus qua��une minuscule poignA�e de minutes, de secondes, on joue mais on dA�joue, le RCP15 na��arrivant plus A� bonifier les ballons da��attaque, le score en reste lA�.

Coup de sifflet final. Toute premiA?re dA�faite pour nos Poussins M11-2004 en championnat, de profonds regrets pour les RCP15 lesquels, hagards, fondent en larmes et balbutient leur peine dans de profonds sanglots.

Eh ! Les gars, ca��est pas fini, on va quand mA?me pas baisser les bras, il vous reste une 2A?me mi-temps A� jouer avec le RCF !

Ca��est reparti, de nouveau la dA�fense prend le pas sur la��attaque jusqua��A� ce que Florentin puisse sa��emparer du ballon et sur une course de 10 mA?tres sa��emploie A� effacer un, puis deux et trois dA�fenseurs ciel et blanc – tel un strike sur des quilles au bowling – et franchisse la ligne da��essai. Ne restait plus qua��A� se coucher dans la��en-buta�� sans lA?cher le ballon. AA?e ! Une finale se joue vraiment sur de tous petits riens, on en reste A� zA�ro partout A� la fin du temps rA�glementaire.

Et A� nouveau un score vierge pour dans la 2nde pA�riode entre SF et RCF qui na��arrivent pas A� se dA�partager. Ils quittent le terrain au milieu da��une haie da��honneur initiA�e par les jaunards locaux pour se diriger vers la 3A?me mi-temps, riche en gA?teaux et jus de fruits !

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

RCP15 / SF 2 A� 3 (1 A� 2 A� la mi-temps)

RCP15 / RCF 0 A� 0

SF / RCF 0 A� 0