M12-2004 en CIFR : victoires printaniA?res

7 mars 2015, au Parc des Sports de Montesson. Le gA�nA�ral hiver sa��en est allA� et le Championnat CIFR retrouve enfin des couleurs avec nos A�A�petitsA�A� benjamins jaunards qui ont jouA� A� tout-va, face aux locaux et A� Parisis, pour sa��adjuger A� nouveau 2 succA?s probants.

 

AhA�! Que ca��est bon de retrouver sur le prA� avec des tempA�ratures clA�mentesA�! De se retrouver ainsi sur une nouvelle date de championnat CIFR, sur une nouvelle triangulaire.

Le club local Montessonnais-Catovien joue da��abord RCP15, enchaA�ne avec Parisis, puis sa��en suit la��opposition entre ces deux clubs visiteurs. Avec le recul, la��ordre de ces rencontres na��aura pas A�tA� sans consA�quences sur les scores de chacune des mi-tempsa��

Tout dA�bute donc par la 1A?re mi-temps entre Montesson et RCP15. Une entame de match pour le moins curieuse, une sorte de faux-rythme plutA?t dA�routant et dA�concertant dont on ne sait trop, quand et comment, cela va basculer. Une longue pA�riode da��observation, les attaques se neutralisent, puis enfin un premier essai Quinziste qui vient dA�bloquer le jeu et les envies jusqua��A� en inscrire deux autres sans rien concA�der. Bien.

Un petit repos de quelques minutes, puis Montesson joue sa premiA?re mi-temps face A� Parisis et prend cette fois la��avantage au score.

Donc au bilan sur ces deux premiA?res pA�riodes de jeu, RCP15 domine Montesson qui domine Parisis. Il ne faudrait pas conclure trop rapidement sur le match RCP15 Vs Parisis A� venir, avant de lancer la 1A?re mi-temps entre ces deux clubs visiteursA�: les joueurs de Parisis sont A� prA�sent bien chauds et point fatiguA�s aprA?s leur tout premier quart da��heure de jeu, les nA?tres paraissent un peu frA?les A� leurs cA?tA�s mais ne manquent pas da��envie. Les forces sa��opposent, la��engagement est certain ce qui se traduit par une vA�ritable hA�catombe dans nos rangs, sans rien avoir A� reprocher sur le dA�roulement du jeu. La diffA�rence de gabarits pA?se lourdement et il faut remplacer au fur et A� mesures nos joueurs pour soigner les A�A�petits bobosA�A�, ces petits chocs au corps et surtout A� la��A?me. Un A�norme merci A� la��encadrement parisis qui nous offre spontanA�ment sur le bord de touche un coup de main pour sa��occuper de nos blessA�s et les rA�conforter avec des oranges. Allez, 2 partout au score, tout restera A� faire sur la seconde mi-temps.

A ce moment-lA�, touchA�s physiquement, dur pour nos petiots de se montrer sous leur meilleur jour face A� Montesson pour se relancer aussitA?t dans la deuxiA?me pA�riode. Sa��ils marquent A� nouveau par 2 fois, ils laissent en contrepartie la��adversaire scorer A� 3 reprises. Heureusement que le rA�sultat favorable de la premiA?re pA�riode nous permet au final de remporter ce premier match.

Nos benjamins sortent ainsi usA�s de cet enchaA�nement Parisis puis Montesson, mis au repos bien mA�ritA�s pendant in vingtaine de minutes, spectateur de la deuxiA?me mi-temps entre Montesson et Parisis qui sa��achA?ve en faveur des locaux.

Et A� partir de ce moment lA�, ne boudons pas notre plaisir, on sa��est vraiment rA�galA� sur cette ultime mi-temps de la triangulaire, joueurs et A�ducateurs. Sans doute un peu moins pour les Parisis mais pour nous, du bonheur. Nos petiots sont visiblement requinquA�s alors ils dA�cident de prendre le jeu A� leur compte et surtout impriment le rythme, se lancent A� tout-va, plaquent, bloquent, sa��opposent, rA�cupA?rent, ouvrent, passent, transpercent ou dA�bordent, soutiennent pour mieux repartir, avancent sans cesse. Tout leur sourit, les essais se succA?dent A� ne plus pouvoir les compter, ca��est du rugby Champomy pour un final en apothA�ose.

De quoi accrocher des sourires en banane sur les visages.

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

RCP15 / MONTESSONA�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 5 A� 3A�A�A� (3-0A�; 2-3)

RCP15 / PARISISA�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 9 A� 3A�A�A� (2-2A�; 7-1)

MONTESSON / PARISISA�A�A�A�A�A�A�A�A� 5 A� 2A�A�A� (2-0A�; 3-2)

 

 

M12-2004 en CIFR : irrA�sistibles A� Houilles

22 novembre 2014, Stade Robert Barran A� Houilles avec Cergy-Pontoise pour complA�ter cette premiA?re triangulaire de CIFR A�A�A�quipes 2A�A� – alors que nos aA�nA�s A�uvraient A� domicile. Une premiA?re journA�e CIFR pour dresser de premiA?res impressionsA�: tout est toujours perfectible mais la��efficacitA� a bien A�tA� au rendez-vous.

GrA?ce au spectacle de haut vol offert par nos petits Benjamins, on en a pris plein les mirettes au cours de cette premiA?re journA�e de Championnat francilien face A� nos deux adversaires aux profils pourtant radicalement diffA�rents. Le club local ovillois prA�sente une A�quipe densifiA�e par quelques A�A�gros calibresA�A�, alors que cA?tA� cergyssois-pontoisien les joueurs demeurent de gabarit comparable aux nA?tres. Peu importe, ca��est le mA?me type de jeu qui est dA�ployA�A�: un jeu da��attaque A� la fois individuelle et collective, tout en mobilitA�, fait de dA�placements A� la main ou au pied, de passes, de renversements, de pA�nA�trations, de franchissement (que dis-je, de transpercements), de dA�bordements. Toujours en avanA�ant jusqua��A� pouvoir scorer, par 15 reprises au total.

La dA�fense na��est pas en reste, quoi que pas totalement irrA�prochable car elle laisse conclure nos adversaires du jour par 2 fois au cours de la��aprA?s-midi.

Il faut aussi dire que le mercredi juste avant, A� la��entraA�nement, ca��A�tait da��un cA?tA� un atelier 2 contre 2, et de la��autre un A�A�Jeu de plaquA�A�A� afin de bien mettre la��accent sur ces 2 secteurs de jeu chez les joueursA�: attaque et dA�fense, individuelles et collectives. Avec un soutien permanent, qua��il soit dans la��axe ou en latA�ral pour toujours faire vivre le ballon et A�viter les situations de blocage. Jouer toutes les opportunitA�s da��attaque, en sollicitant les joueurs A� devoir dA�cider entre A�A�passe ou perceA�A� en fonction des positions de dA�fense en vis-A�-vis.

Tactique payante se soldant par 2 victoires, haut la main, pour le RCP15.

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

RCP15 / HOUILLESA�A�A�A� A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 6 A� 0A�A�A� (2-0A�; 4-0)

RCP15 / CERGY-PONTOISEA�A�A� A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 9 A� 2A�A�A� (5-2A�; 4-0)

HOUILLES / CERGY-PONTOISEA�A�A�A�A�A�A�A�A� 3 A� 0A�A�A� (0-0A�; 3-0)

 

M11-2004 en CIFR A� Fresnes : A�triquA�

15 mars 2014, avant-derniA?re journA�e de la phase 2 du championnat AZle-de-France en Poule 4. De poussifs Poussins RCP15 arrachent une victoire et un nul face au club local Fresnois et A� Garches-Vaucresson.

 

A�triquA� reflA?te bien la journA�e da��hier. DA�jA�, le terrain qui manifestement avait subit un rA�trA�cissement notable, un rA�gime amincissant de printemps, ne respectant pas les dimensions rA�glementaires de 56 – ou 50 – sur normalement 30 mA?tres de large. Alors tant pis (et toujours pas vu de pissenlits, bien trop sec), on fera fi de cette A�troitesse et sans le faire constater on sa��en contentera quand-mA?me, ce qui se traduira par un jeu concentrA�, trA?s peu da��essais, de bien difficiles dA�bordements sur les ailes et un nombre de touches incalculables.

Pour entamer la��aprA?s-midi, la premiA?re mi-temps contre les locaux se rA�vA?le ainsi bien stA�rile sans A?tre tout A� fait terne. Garches-Vaucresson, la��autre hA?te de Fresnes, ne sa��en sort pas mieux. Il faut attendre la 1A?re pA�riode de la troisiA?me confrontation pour voir le planchot dA�coller, sauf que ca��est Garches-Vaucresson qui ouvre le score puis double la marque face aux Poussins RCP15, lesquels finissent enfin par marquer leur premier essai de la��aprA?s-midi et ainsi rA�duire la��A�cart avant la mi-temps. Toutefois nettement en-deA�A�, na��arrivant pas A� se libA�rer du joug dA�fensif imposA� par les damiers blanc et rouge tel le napperon A� carreau venant coiffer notre attablA�e.

A�triquA�, tout se jouera donc sur les deuxiA?mes mi-temps de ces rencontres, se dA�roulant dans le mA?me ordre. Match serrA� dans le petit prA�, un essai de part et da��autre, puis le RCP15 revient une toute derniA?re fois en terre promise pour porter la��estocadeA�; alors que dix minutes se sont A�coulA�es, les clarines sonnent la fin du 2nd tercio de cette novillada sans cavalerie. Les joueurs des 2 A�quipes ne dA�daignent point se serrer la main au milieu du terrain, contrairement A� la��encadrement local qui le refusera.

La 2nde pA�riode Fresnes Vs Garches-Vaucresson verra chacun d’eux marquer 1 essai, avec une A�quipe de Garches-Vaucresson A�chouant par 2 fois au moment de concrA�tiser dans la��en-but.

Ca��est donc menA� 2 A� 1 que les Poussins RCP15 reviennent sur le prA� pour la toute derniA?re mi-temps de la��aprA?s-midi contre Garches-Vaucresson, A�quipe la plus entreprenante. Les dA�fenses efficaces des 2 protagonistes annihilent leurs attaques, bien peu da��espace pour passer. La jument na��a pas encore tournA� le dos au foin, nos pioupious redoublent da��effort pour scorer et par lA�-mA?me A�galiser. La fin du match est sifflA�e, un nul 2 partout. Le chat est maigre, on na��A�tait pas habituA� A� si peu et ca��est ici notre tout premier nul de la saison en Championnat. Alors une haie da��honneur mA�ritA�e entre les 2 A�quipes et poignA�es de main chaleureuses de la��encadrement.

A�triquA� A�tait le terrain. A�triquA� fut le jeu et le score. MoralitA�A�: on ne sort jamais vraiment libA�rA� de Fresnes.

A� prA�sentA�un repos de 3 semaines dans ce championnat, le samedi 5 avril A� domicile sonnera un peu comme une grande finale oA? nous aurons le plaisir de recevoir le Stade FranA�ais et le Racing Club de France pour cette ultime journA�e.

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

RCP15 / FRESNESA�A�A�A�A�A� 2 A� 1 (0 A� 0 A� la mi-temps)

RCP15 / GARCHESA�A�A�A�A� 2 A� 2 (1 A� 2 A� la mi-temps)

FRESNES / GARCHESA� 1 A� 1 (0 A� 0 A� la mi-temps)

 

En CIFR, les M11-2004 dA�chirent le rideau

8 mars 2014, Senlis, 2A?me journA�e de la phase 2 du championnat AZle-de-France en Poule 4. A nouveau 2 trA?s belles victoires des Poussins RCP15 engagA�s face au club local senlisien et au Massif Central parisien.

Vous na��A?tes pas sans le savoir, ou si vous ne le savez pas encore et bien vous allez finir par le savoir donc vous ne pourrez plus dire que vous ne le saviez pas, Senlis commune de la��Oise a vu naA�tre 2 A�A�grosA�A� (hommage plus qua��audible A� StA�phane De Groot A� qui ja��emprunte son verbe dans cette introduction) A� la fin des annA�es 70, oui 2 A�A�grosA�A� joueurs de la��A�quipe de France et du TOP14 dans les annA�es 2000. JA�rA?me A�A�Hercule, Machine, BrasA�A� Thion et Elvis A�A�presse-lesA�A� Vermeulen. Senlis est donc bien terre de rugby, de gros rugby.

Ca��est par une trA?s belle et plus que prA�coce journA�e printaniA?re de tout dA�but mars, sous un ciel bleu azur avec lA�ger vent chaud du sud oA? le thermomA?tre flirte avec les 20A�C, ce qui correspond peu ou prou une journA�e da��hiver caniculaire, que nous partA�mes de Paris et arrivA?mes gaillard da��avant A� Senlis. Comme dirait la��autre, A�A�Ya��a plus da��saison, mon pauva�� monsieurA�A�. Huma�� il y en a au moins une qui perdure quelle que soit la mA�tA�o, ca��est la saison de rugby. Sans compter celle des pissenlits.

Sur place le prA� A�tait sec, point de pissenlits car ce sera un peu plus tard dans la saison, ni da��arverno-parisiens du Massif Central dans un premier temps car ils dA�cidA?rent da��arriver dans un second temps, un peu plus tard, aprA?s la bataille. Tant pis Senlis (en salade avec du lard poA?lA� dA�glacA� au vinaigre, souvenir da��enfance lorsque la fumA�e embaumait la cuisine, quel rA�gal) nous proposa de jouer directement les 2 mi-temps d’affilA�e en levA�e de rideau, en attendant la venue de nos compatriotes parisiens. Pourquoi pas, une invitation ne se refuse pas. Alors pour passer le temps, le RCP15 dispute ses 2 mi-temps contre Senlis, de quoi sa��offrir au passage 3 billets en business class – ils ne se sont pas vraiment A�conomisA�sA�! – pour aller visiter la terre promise tout lA�-bas au bout du prA� oA? la��herbe ne semblait pas plus verte quoique nos gaillards ne dA�daignassent pas da��y plonger.

Sur un aspect plus rugbystique, nos pioupious avaient fort A� faire face A� ces beaux bA�bA�s visiblement da��un an leurs aA�nA�s et indubitablement inspirA�s par les 2 A�A�grosA�A� susnommA�s. Alors ils sa��employA?rent A� dA�ployer un jeu tout feu tout flamme qui finit par payer, un A�pilogue somme toute normal car tout travail mA�rite salaire. Ca��est ainsi que le rideau dA�fensif adverse fA�t maintes fois dA�chirA� par des courses alertes, un festival de A�A�cannesA�A� galopantes pour aller sans cesse de la��avant – et quelques fois encore un peu trop en travers latA�ral -, pour porter le ballon, pour dA�fier, pour transmettre le cuir dans le bon tempo. Du collectif qui occasionne un nombre de fautes de mains incalculable, corroborant ici notre volontA� de mettre en place un jeu dit A�A�completA�A� dans le jargon mais qui manque encore de pratique pour pouvoir A?tre suffisamment fluide. Comme dirait la��autre, A�A�ca��est en forgeant qua��on devient forgeronA�A�, alors continuons de forgerA�! Ces en-avant (n.m. invariable, merci Larousse) sont autant de munitions se retournant contre nous en mA?lA�es adverses, offrant ainsi A� Senlis des lancA�s de jeu, A� chaque fois bloquA�s voire refoulA�s car le rideau dA�fensif RCP15, lui, ne se dA�chira pas. Une trA?s grosse cohA�sion, une belle et sereine solidaritA� pour que rien ne passe, et rien ne rompit sous les coups de boutoir senlisiens. Comme dirait la��autre qui na��en finit pas da��en raconter, A�A�Et ca��est las que les senlisiens sa��enlisA?rentA�A�a��

Soleil de plomb mais sale temps pour Senlis qui en a pris dans la��aile, bravo les petits RCP15A�: notre sA�lection riche de 16 joueurs pour uniquement 9 sur le prA� nous permit de faire tourner incessamment cet effectif afin de toujours conserver un maximum de fraA�cheur, de luciditA�. Autre A�lA�ment en notre faveur pour ce type de rencontre.

Senlis, retournA� et dA�fait, nous offrit alors le Massif Central comme second adversaire dans la foulA�e de ce premier match tout en intensitA�. Six essais plus loin, le volcan A�tait bien A�teint. Alors Senlis se racheta face A� un Massif Central totalement A�rodA�, qui repartit quand mA?me au charbon alors que la��esprit sa��en A�tait allA�. Un aprA?s-midi malheureusement morose pour les parisiens du 13A? qui contraste avec celui des parisiens sur 15A?.

Encore – ou plus que, cela dA�pend du point de vue a�� 2 journA�es CIFR, le 15 mars A� Fresnes puis le 5 avril de nouveau A� domicile.

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

RCP15 / SENLISA�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 3 A� 0 (1 A� 0 A� la mi-temps)

RCP15 / MASSIF CENTRALA�A�A�A� 6 A� 0 (3 A� 0 A� la mi-temps)

SENLIS / MASSIF CENTRALA�A�A�A� 7 A� 0 (3 A� 0 A� la mi-temps)

M11-2003 en CIFR A� CompiA?gne : WOHOUUU !

1ier fA�vrier 2014, de notre envoyA� spA�cial F-X.R A� CompiA?gne. Superbe journA�e pour nous tous sous un temps favorable. Le long trajet en bus fut bien utile pour mobiliser les forces de nos gaillards qui n’attendaient plus que d’en dA�coudre.

AprA?s un A�chauffement rapide, ils rentA?rent avec un peu de difficultA� dans la 1A?re mi-temps, impressionnA�s qu’ils A�taient par les grand gabarits de la belle A�quipe de CompiA?gne. Mais loin de se laisser effrayer, ils rA�pondirent avec un jeu collectif au delA� des attentes des grands venus les accompagner : des passes, des passes, des passes, … et quoi d’autre ?? Ah oui, des passes, et dans le sens de la marche.

DA�A�us par un essai refusA� et qui n’aurait pas du l’A?tre, peu de temps avant la clA?ture du 1er acte, la 2nde pA�riode – qui fut aussi la 1A?re face au SCUF – nos enfants se ressaisirent tout de suite pour rappeler A� l’adversaire qu’ils A�taient patrons, et que la place des A� scufards A� A�tait sA�rement ailleurs [NDLR : quel orgueil !]. Pour ces derniers ce fut jour de grande marA�e avec haut coefficient, emportant tout sur son passage.

Il n’en fallait pas moins pour les regonfler avant de dA�marrer la 2A?me mi-temps du match face A� CompiA?gne, pendant laquelle ils entreprirent tout autant que lors de la 1A?re mais avec plus d’enthousiasme. Au point de donner malheureusement un essai A� l’adversaire sur une interception.

NA�anmoins davantage de volontA� aux plaquages et des montA�es en dA�fense plus rapides auraient permis de vA�ritablement rivaliser.

Pour conclure l’aprA?s midi, la 4A?me pA�riode vit la fin des souffrances du SCUF dA�jA� quasi A�touffA�.

Bien sA�r tous pourraient A?tre citA�s ici pour ce qui a A�tA� fait, mais la place manque alors nous mettrons dA�jA� en avant :

  • Bravo A� Pierre P. qui a rejoint le groupe rA�cemment et qui dans le jeu collectif, a montrA� qu’il n’avait pas moins de rugby que les autres.
  • Bravo A� Max L. et Enzo. SA�r que dans leurs oreilles rA�sonnent encore les WOHOUUU du public suite A� leurs charges dA�-vas-ta-tri-ces !

A la semaine prochaine !

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

RCP15 / COMPIEGNE 3 A� 5

RCP15 / SCUF 7 A� 0 (1 A� 0 A� la mi-temps)

COMPIEGNE / SCUF GagnA� CompiA?gne

 

M11-2004 en CIFR A� domicile : convainquant

1ier fA�vrier 2014, Suzanne Lenglen. Nouvelle annA�e, le championnat AZle-de-France redA�marre avec cette premiA?re journA�e de la deuxiA?me phase, oA? les compteurs repartent A� zA�ro dans cette nouvelle Poule plutA?t relevA�e, la nA�4. Nos M11-2004 sa��octroient 2 victoires face A� Neuilly /Seine et Gargenville.

En cette belle aprA?s-midi ensoleillA�e, dire que ja��ai A�tA� abonnA� aux premiA?res loges pour les matchs relA?vea�� de la��euphA�misme. Faute da��A�ducateurs-arbitres chez nos hA?tes, me voilA� bon pour arbitrer la��ensemble des 3 rencontres entre les protagonistes de la triangulaire du jourA�: RCP15 en jaune poussin, Gargenville en vert et blanc, Neuilly / Seine en vert et orange.

Bref, une aprA?s-midi oA? ja��ai rangA� mon rA?le de coach aux vestiaires (qui, il faut le reconnaA�tre, va de paire avec ma voix de gueulard du bord de touche) pour revA?tir celle de la��homme en noir afin de diriger la totalitA� des confrontations, impartialement. ConsA�quencesA�: mon larynx se porte A� merveille en fin da��aprA?s-midi ce qui me change des autres journA�es de matchs, sauf qua��au final il sa��avA?re bien plus difficile da��apporter une apprA�ciation sur le mouvement gA�nA�ral que nos joueurs ont dA�ployA� – ou non da��ailleurs – pour crA�er et exploiter les situations de dA�sA�quilibresA�; tel que peut la��observer le spectateur averti mais inerte. Car me devant A?tre forcA�ment concentrA� sur la��application des RA?gles, des hors-jeu ou des fautes au plus prA?s du ballon, certes pas inintA�ressant en soit je la��accorde et permettra mA?me de retravailler quelques secteurs du jeu bien trop riches de pA�nalitA�sa�� et da��individualisme.

Bon, sa��il y a bien une chose qui a caractA�risA� cette aprA?s-midi chez nos pioupious, ce fut la��A�tat da��espritA�: aucun moment da��inattention, A� la fois rigoureux et sereins, ils na��ont rien lA?chA� et ont plaquA� pour que jamais rien ne passe. Et rien na��est passA�a�� enfin presqueA�: juste un stupide essai casquette, chapeau, haut-de-forme, couvre-chef, bA�ret, etc., oA? notre botteur (le Larousse indiqueA�: A�A�Personne qui abat ou A�lague les arbres dont la chute ou la pousse prA�sentent des dangers pour la voirie ou les constructions environnantesA�A�), notre botteur donc, acculA� dans son en-but dA�gage au pied mais se fait contrer par un de nos joueurs qui courre devant lui (cela doit correspondre A� A�A�la��arbreA�A� de la dA�finition), se trouvant par lA�-mA?me en position illicite de hors-jeu, le ballon retombant immA�diatement et opportunA�ment dans les bras de Neuilly qui saisit la��aubaine de la��avantage accordA� par la��arbitre et sa��en va inscrire dans un boulevard de 2m tout tracA� devant lui (lA�, cela doit A?tre la A�A�voirieA�A� de la dA�finition). A� part cela, correct de bout en bout, avec 3 essais inscrits A� chacun des adversaires, toujours sur de belles relances en sortie de regroupements, des renversements et beaucoup de mouvement.

Donc A� la fois convainquant et convaincants comme la��annonA�ait le titre – c’est-A�-dire A�A�avec la victoireA�A� A�tymologiquement parlant – mais trA?s largement perfectible car il faut savoir scorer bien plus pour A�carter au plus tA?t tout A�ventuels renversements de situation. A� mieux regarder, que da��opportunitA�s offensives gA?chA�es, des surnombres massacrA�s par excA?s d’individualismeA�; individualisme d’avants comme d’arriA?res qui espA?rent encore faire la diffA�rence A� eux seuls… Aussi ai-je dA�jA� une certaine idA�e du programme des entraA�nements jusqua��aux prochaines journA�es de championnat CIFR programmA�es entre les vacances da��hiver et celles de printempsA�: le 8 mars A� Senlis, le 15 A� Fresnes, puis le 5 avril de nouveau A� domicile.

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

RCP15 / GARGENVILLEA�A�A�A�A�A�A�A�A� 3 A� 0 (2 A� 0 A� la mi-temps)

RCP15 / NEUILLY Ss SEINEA�A�A�A� 3 A� 1 (1 A� 0 A� la mi-temps)

NEUILLY Ss SEINE / GARGENVILLEA�A�A�A� 4 A� 3 (3 A� 1 A� la mi-temps)

 

M15 A – Dure premiA?re journA�e…

sac RCP 15

Ce samedi pour notre premiA?re journA�e de championnat CIFR nous recevions le Racing Club de France et le Stade FranA�ais.

Le temps A�tait un peu frais mais agrA�able.

Dans la premiA?re pA�riode, le Racing dominait assez largement le Stade FranA�ais mais ne parvenait A� marquer qua��un seul essai.A�Le niveau de jeu du Racing A�tait assez impressionnant, la��A�quipe du Stade elle-aussi trA?s forte sa��appuyait sur un numA�ro 8 trA?s fortA�!

 

Nous dA�butions face au Racing, nos garA�ons A�taient impressionnA�s mais surmontaient leurs craintes pour pousser nos adversaires A� la faute, nous A�tions totalement dominA�s sur les rucks, et A�tions privA�s de ballons mais avec courage nos garA�ons parvenaient A� dA�fendre leur ligne pour ne cA�der qua��en fin de pA�riode. Un essai A� 0 pour le Racing A� la mi-temps.

 

Nos garA�ons avaient laissA� A�normA�ment da��A�nergie dans ces 15 minutes et na��ayant malheureusement pas la profondeur de banc de nos 2 adversaires, nous A�tions inquiets pour la suite.

Et le dA�but de mi-temps face au Stade FranA�ais na��allait pas nous rassurer, surpris par la puissance du numA�ro 8 adverse nous concA�dions rapidement un essai, sur la��action suivante le mA?me joueur passait encore une fois la ligne mais un pacage dA�sespA�rA� lui faisait lA?cher le ballonA�! Nos garA�ons A�taient courageux mais la fatigue rendait les placages moins incisifs, les montA�es dA�fensives moins rapides et nous concA�dions encore 2 essaisa��

 

Dans la pA�riode suivante le Racing passait encore 2 essais au Stade FranA�ais.

 

Les 2 pA�riodes suivantes se ressemblaient, nos titulaires A�taient trop fatiguA�s pour aller jouer chez nos adversaires et nous concA�dions 4 essais face au Racing et 3 face au Stade.

Mais comme ja��aime A� le souligner nos garA�ons ont du cA�ur et pour les 5 derniA?res minutes nos garA�ons jetA?rent toutes leurs forces dans la bataille pour enfin aller jouer chez nos adversaires malheureusement les jambes ne suivaient plus et nous ne parvenions pas A� marquer la��essai qui nous aurait rA�compenser de nos effortsA�!

 

Bilan 2 dA�faites assez lourdes face A� 2 A�quipes de trA?s trA?s haut niveau, nous savions que notre premiA?re journA�e serait difficile et elle la��a A�tA�A�!A�Nous na��avons jamais rA�ellement pu rivaliser physiquement avec les packs adverses, les absences de plusieurs de nos titulaires nous coutent une fois de plus cher.

Il nous faut garder en tA?te notre premiA?re mi-temps face au Racing oA? nous avons gagnA� le respect de nos adversaires, cette pA�riode est porteuse da��espoir pour la suite de la saisonA�!A�Bravo et merci aux garA�ons pour leur courage et leur sportivitA�.A�Merci A�galement aux supporters venus nous encourager!

A bientA?t pour de prochaines aventures

 

CIFR M11/M13 : nouveau calendrier

On ne prend pas les mA?mes… et on recommence ! Voici la nouvelle version du calendrier CIFR, destinA�e A� A�viter les doublons, les embouteillages sur les terrains et A� prendre en compte quelques changements de derniA?re minute en ce qui concerne les clubs engagA�s et les niveaux.

Il y avait quelques incohA�rences dans la premiA?re version du calendrier, elles sont maintenant corrigA�es. ConsA�quences : les dates ne varient pas, mais les adversaires et les lieux de match changent. Nous n’avons donc plus qu’A� modifier nos agendas.

Pour vous faciliter la tA?che, voici le rA�sumA� de ce qui change .

Pour l’A�quipe 1, qui, je vous le rappelle, rime avec 2001 pour les M11, et avec 1999 pour les M13 (oui, c’est vrai, A�a rime moins bien), peu de choses changent, puisque Parisis disparaA�t de la poule, remplacA� par Soisy-sous-Montmorency.

Pour l’A�quipe 2, qui rime avec 2002 en M11 et 2000 en M13, les changements sont plus importants :

  • le match du samedi 15/10/2011 a lieu A� Suresnes et non plus A� Stains, et nous opposera A� Suresnes 2 et A� Champs-sur-Marne
  • le match du samedi 19/11/2011 n’a plus lieu A� domicile mais A� Herblay, et nous verra affronter le Rugby Club Conflans Herblay Val de Seine et Blanc Mesnil
  • le match du samedi 10/12/2011 n’a plus lieu A� Montmorency mais A� domicile, contre Montmorency et Neuilly-sur-Seine
  • le match du samedi 21/01/2011 ne se dA�roulera pas A� Goussainville, mais A� Stains, oA? nous rencontrerons les locaux et l’ACCBB.
Premier changement majeur : le dA�part du bus ce samedi 15 octobre devant la DGAC est dA�calA� A� 13h30 (au lieu de 13h).

 

[tabs slidertype= »top tabs » fx= »fade » autospeed= »8000″] [tabcontainer] [tabtext]Poules M11 & M13[/tabtext] [tabtext]Calendrier M11 & M13[/tabtext] [/tabcontainer] [tabcontent] [tab]

PHASE DE BRASSAGE 1
M11 & M13 – ECOLE 1 (2001) – CIFR A M11 & M13 – ECOLE 2 (2002) – CIFR B
Bobigny 1 Suresnes 2
Clichy 1 Champs-sur-Marne
Racing Club de France 1 Rugby Club Paris 15 2
Suresnes 1 Stains
Drancy 1 Montmorency
Sarcelles 1 Blanc Mesnil
Rugby Club Paris 15 1 Paris/Neuilly-sur-Seine 2
Soisy-sous-Montmorency ACBB 2
Puteaux 1 Rugby Conflans Herblay Val de Seine

[/tab] [tab]

PHASE DE BRASSAGE 1
M11 & M13 – ECOLE 1 (2001) – CIFR A M11 & M13 – ECOLE 2 (2002) – CIFR B
15/10/2011 RCP 15 1 – SOISY-SOUS-MONTMORENCY – PUTEAUX 1 15/10/2011 SURESNES – CHAMPS-SUR-MARNE – RCP 15 2
19/11/2011 RCP 15 1 – SURESNES 1- CLICHY 19/11/2011 RCH VAL DE SEINE – RCP 15 2 – BLANC MESNIL
10/12/2011 RCF – DRANCY – RCP 15 1 10/12/2011 RCP 15 2 – MONTMORENCY – NEUILLY-SUR-SEINE 2
21/01/2012 SARCELLES – RCP 15 1 – BOBIGNY 21/01/2012 STAINS – RCP 15 2 – ACBB 2

[/tab] [/tabcontent] [/tabs]