17A?me Tournoi International du RCP 15

Sous un soleil radieux, 42 A�quipes venues d’Italie, de Belgique, d’Agen et de toute l’Ile de France se sont affrontA�es dans les catA�gories M7, M9 et M11. PrA?s de 700 enfants nous ont donnA� un offert du beau jeu et de l’engagement, dans un excellent A�tat d’esprit.

 

700 enfants, je ne sais combien de parents, 420 saucisses et 50 blancs de poulets, 42 A�quipes sur trois catA�gories (M7, M9, et M11), 10 terrains, 28 Florentins, 26 Agenais, 21 Belges de Waterloo, 54 joueurs hA�bergA�s dans les familles, 12 heures d’ensoleillement, une soixantaine de bA�nA�voles, 3 de nos A�quipes en finales (1 par catA�gorie), des centaines d’essais marquA�s, des milliers de sourires…

En quelques chiffres, c’A�tait A�a le 17A?me Tournoi International du Rugby Club Paris 15.

Un grand bravo et nos sincA?res remerciements A� tous pour cette belle journA�e : que vous ayez jouA� ou A�uvrA� au bon dA�roulement de la journA�e, vous avez A�tA� formidables.

Nous tenons aussi A� remercier les clubs qui nous ont fait l’amitiA� de venir ou de revenir, avec une mention particuliA?re A� ceux qui sont venus de loin : les Belges de l’ASUB Waterloo, les Italiens de Firenze, et la dA�lA�gation du prestigieux SU Agen.

Sur le plan sportif, nous avons assistA� A� de trA?s belles rencontres, oA? nos jeunes se sont distinguA�s, puisque le Rugby Club Paris 15 a rA�ussi ce jour-lA� A� A?tre reprA�sentA� par une de ses A�quipes dans chaque finale de catA�gorie.

 

 

Le tableau d’honneur

[tabs slidertype= »top tabs »] [tabcontainer] [tabtext]M7[/tabtext] [tabtext]M9[/tabtext] [tabtext]M11[/tabtext] [/tabcontainer] [tabcontent] [tab] 1er ex aequo ASUB Waterloo et RCP 15 1

3A?me Montesson-Chatou [/tab] [tab] 1er Clamart

2A?me RCP 15 1

3A?me SU Agen[/tab] [tab] 1er Racing Club de France

2A?me RCP 15 1

3A?me SU Agen[/tab] [/tabcontent] [/tabs]

 

Le Tournoi en images (grA?ce A� Christian Kebouchi et Thomas Lesage) :

Paul Gollety, prix du fair-play A� Firenze

Amarena sur le tiramisu, c’est un de nos joueurs qui a remportA� le prix du fair-play lors du Tournoi Francesco Borelli A� Firenze. FA�licitations A� Paul Gollety, qui a donnA� une belle image de notre club.

 

A�a s’est passA� le plus naturellement du monde. A la fin de la petite finale pour la troisiA?me place que venaient de remporter nos joueurs nA�s en 2001 contre nos hA?tes, la dA�ception se lisait sur tous les visages des petits joueurs de Firenze 81. L’un d’eux, plus affectA� que les autres, A�tait secouA� de gros sanglots et les larmes amA?res de la dA�faite roulaient sur ses joues rougies par la chaleur et l’effort. Paul est allA� vers lui, pour le consoler. La barriA?re de la langue fut levA�e par l’universel langage des gestes oA? la tape sur l’A�paule et l’accolade fraternelle ont toujours la mA?me signification, et les larmes du petit Italien finirent par se tarir. Quoi de plus naturel, me direz-vous!A�Ce geste n’est toutefois pas passA� inaperA�u. Les organisateurs assistant A� la petite finale l’ont retenu et ont, aprA?s dA�libA�ration, dA�cidA� qu’il s’agissait lA� du plus beau geste de fair-play qu’il avaient pu observer lors du tournoi, et ont ainsi attribuA� A� Paul le Prix du Fair-Play.

C’est pour notre club une belle rA�compense, qui illustre parfaitement le comportement que nous souhaitons voir chez tous nos joueurs et, au-delA�, donne aussi une belle image de notre sport. C’est pourquoi tous les dirigeants et A�ducateurs prA�sents A� Firenze ont A�tA� particuliA?rement A�mus, touchA�s, et contents de cette rA�compense accordA�e A� Paul. Ce geste A�tait un bel exemple! Un exemple A� suivre!

Merci A� toi, Paul!