M9 : Un plateau qui fleure bon le rugby

Pour beaucoup da��entre nous, jouer A� Colombes ce samedi fA�t une grande premiA?re, sur ces terres historiques de la��ovalie nationale foulA�es par ces grandes lA�gendes il y a dA�jA� plus da��un demi-siA?cle : les Prats, Boniface, Dauga, AlbaladA�jo, Domenech et autres Gachassin y ont connu de grandes victoires. Y compris pour les plus jeunes, impossible de la��ignorer dA?s que la��on pA�nA?tre dans ce long dA�dale qui mA?ne aux vestiaires sous les tribunes, tant cela embaume le rugby authentique A� plein nez !

La mA�tA�o du week-end A�tait aussi trA?sa�� rugby : pelouse bien arrosA�e par une pluie incessante le matin, puis une A�claircie bienveillante pour accompagner les matchs de la��aprA?s-midi sur un terrain grassouillet A� souhait et ainsi offrir A� nos pitchouns quelques mines de charbonniers A� la fin des rencontres ; et de justifier amplement la douche savonnA�e da��aprA?s-matchs et la lessive sitA?t rentrA�s A� la maison, tout en dA�crottant les crampons. Et dire que certains A�mettent encore des doutes sur les pelouses synthA�tiques !

Dans le car aussi, cela sentait bon le rugby. DA�placement A� lointain A� en car pour les mini-poussins du RCP15, pour la toute premiA?re fois cette saison, telle un vraie A�quipe de champions. De quoi souder un esprit da��A�quipe dans une franche ambiance de camaraderie et de chansons pas (encore) paillardes. A la��aller, juste une toute petite histoire da��organes qui soi-disant auraient manquA�es A� quelques uns, entonnA�e A� tue-tA?te par les A� vieux A� 2003 et repris en chA�ur par les 2004 (visiblement la��affirmation de la chanson est totalement erronA�e, chacun ayant eu A� cA�ur de dA�noncer une telle infamie sur le terraina��) ; puis au retour quelques tas de joueurs bien empilA�s. Bon da��accord, je conA�ois ici que le lecteur ne peut pas tout comprendre, ne lui en dA�plaise !

Et les matchs ? Ah ! Oui, les matchs et les scores :

Equipe 1 : Thomas, Maxime B, Yves, Peio, Erwann, Antoine, Loan, Maxime R, petit Max et Grand Max (2003).
Comme dirait Michel, elle sa��est confrontA�e A� du lourd, sa prestation est trA?s honorable : battu par Suresnes par 2 A� 1, ils remportent leur 2A?me confrontation face A� Rueil en inscrivant la��essai du match. Puis contre le RCF, A�quipe locale et morceau de choix, se soldant sur un score de paritA� de 3 partout au cours da��un trA?s gros match. Et ce alors que le RCF l’avait emportA� quelques semaines auparavant A� Gennevilliers, sans que le RCP15 ait pu marquer le moindre essai.

Equipe 2 : Jonathan, Louis, Alaric, Alexandre, maxi Max, Spencer, Antoine, Arthur (2003), Baptiste et Eliott (2004).
Ils encaissent 3 dA�faites mais sortent avec les honneurs pour cette A�quipe constituA�e de nombreux nouveaux joueurs. Score rude contre Suresnes (6 A� rien), battu seulement da��un essai face A� Rueil (3 A� 2) lors da��un match plus A�quilibrA�, puis contre le RCF (4 A� 2). La parole est A� Michel : A� mA?me si l’A�quipe 2 a eu du mal, c’est dans ces moment la qu’on grandit sportivement A�.

Equipe 3 : Diego, Come, Emile, Joseph, Jules, Liam, Lilian, Anton, Paul P et Paul V (2004).
Ils font honneur au RCP15 en remportant tous leurs matchs. Da��abord 6 A� 4 contre Suresnes (la��euphorie de la premiA?re mi-temps avait laissA� quelques imprA�cisions dans la 2A?mea��). Le tir est trA?s vite corrigA� dans le 2nd match contre Rueil qui encaisse 14 essais pour seulement 2 inscrits au cours de la 2A?me mi-temps. Afin de marquer dA�finitivement leur empreinte A� Colombes, ils infligent un 8 A� 1 au RCF. La messe A�tait dite.

Pour conclure, la parole revient A� Michel : A� on doit encore travailler, affiner, mais ces petits lA� deviennent des bons !!! A�.

Et pour le plaisir des yeux, les photos de Bertrand Adeline, qui sont, quoi qu’il puisse en dire, trA?s rA�ussies!