M12-2004 en CIFR : victoires printaniA?res

7 mars 2015, au Parc des Sports de Montesson. Le gA�nA�ral hiver sa��en est allA� et le Championnat CIFR retrouve enfin des couleurs avec nos A�A�petitsA�A� benjamins jaunards qui ont jouA� A� tout-va, face aux locaux et A� Parisis, pour sa��adjuger A� nouveau 2 succA?s probants.

 

AhA�! Que ca��est bon de retrouver sur le prA� avec des tempA�ratures clA�mentesA�! De se retrouver ainsi sur une nouvelle date de championnat CIFR, sur une nouvelle triangulaire.

Le club local Montessonnais-Catovien joue da��abord RCP15, enchaA�ne avec Parisis, puis sa��en suit la��opposition entre ces deux clubs visiteurs. Avec le recul, la��ordre de ces rencontres na��aura pas A�tA� sans consA�quences sur les scores de chacune des mi-tempsa��

Tout dA�bute donc par la 1A?re mi-temps entre Montesson et RCP15. Une entame de match pour le moins curieuse, une sorte de faux-rythme plutA?t dA�routant et dA�concertant dont on ne sait trop, quand et comment, cela va basculer. Une longue pA�riode da��observation, les attaques se neutralisent, puis enfin un premier essai Quinziste qui vient dA�bloquer le jeu et les envies jusqua��A� en inscrire deux autres sans rien concA�der. Bien.

Un petit repos de quelques minutes, puis Montesson joue sa premiA?re mi-temps face A� Parisis et prend cette fois la��avantage au score.

Donc au bilan sur ces deux premiA?res pA�riodes de jeu, RCP15 domine Montesson qui domine Parisis. Il ne faudrait pas conclure trop rapidement sur le match RCP15 Vs Parisis A� venir, avant de lancer la 1A?re mi-temps entre ces deux clubs visiteursA�: les joueurs de Parisis sont A� prA�sent bien chauds et point fatiguA�s aprA?s leur tout premier quart da��heure de jeu, les nA?tres paraissent un peu frA?les A� leurs cA?tA�s mais ne manquent pas da��envie. Les forces sa��opposent, la��engagement est certain ce qui se traduit par une vA�ritable hA�catombe dans nos rangs, sans rien avoir A� reprocher sur le dA�roulement du jeu. La diffA�rence de gabarits pA?se lourdement et il faut remplacer au fur et A� mesures nos joueurs pour soigner les A�A�petits bobosA�A�, ces petits chocs au corps et surtout A� la��A?me. Un A�norme merci A� la��encadrement parisis qui nous offre spontanA�ment sur le bord de touche un coup de main pour sa��occuper de nos blessA�s et les rA�conforter avec des oranges. Allez, 2 partout au score, tout restera A� faire sur la seconde mi-temps.

A ce moment-lA�, touchA�s physiquement, dur pour nos petiots de se montrer sous leur meilleur jour face A� Montesson pour se relancer aussitA?t dans la deuxiA?me pA�riode. Sa��ils marquent A� nouveau par 2 fois, ils laissent en contrepartie la��adversaire scorer A� 3 reprises. Heureusement que le rA�sultat favorable de la premiA?re pA�riode nous permet au final de remporter ce premier match.

Nos benjamins sortent ainsi usA�s de cet enchaA�nement Parisis puis Montesson, mis au repos bien mA�ritA�s pendant in vingtaine de minutes, spectateur de la deuxiA?me mi-temps entre Montesson et Parisis qui sa��achA?ve en faveur des locaux.

Et A� partir de ce moment lA�, ne boudons pas notre plaisir, on sa��est vraiment rA�galA� sur cette ultime mi-temps de la triangulaire, joueurs et A�ducateurs. Sans doute un peu moins pour les Parisis mais pour nous, du bonheur. Nos petiots sont visiblement requinquA�s alors ils dA�cident de prendre le jeu A� leur compte et surtout impriment le rythme, se lancent A� tout-va, plaquent, bloquent, sa��opposent, rA�cupA?rent, ouvrent, passent, transpercent ou dA�bordent, soutiennent pour mieux repartir, avancent sans cesse. Tout leur sourit, les essais se succA?dent A� ne plus pouvoir les compter, ca��est du rugby Champomy pour un final en apothA�ose.

De quoi accrocher des sourires en banane sur les visages.

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

RCP15 / MONTESSONA�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 5 A� 3A�A�A� (3-0A�; 2-3)

RCP15 / PARISISA�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 9 A� 3A�A�A� (2-2A�; 7-1)

MONTESSON / PARISISA�A�A�A�A�A�A�A�A� 5 A� 2A�A�A� (2-0A�; 3-2)

 

 

M12

Pour cause de disette de Championnat CIFR en ce tout dA�but da��annA�e 2015, une triangulaire amicale A� Lenglen entre les Benjamins RCPQuinzistes, Puciste et Clamartois permet de se relancer aprA?s les fA?tes.

 

ActualitA� oblige, faisant suite aux A�vA?nements tragiques survenus au cours de cette semaine de mercredi jusqua��A� la veille au soir, la��ensemble des joueurs et leurs encadrements sont rassemblA�s au centre du terrain afin da��observer une minute de silence par solidaritA� rA�publicaine et en hommage aux victimes avant da��entamer ces rencontres Benjamins.

Le fair-play est bien le mot da��ordre pour le dA�roulement de cette triangulaire amicale du samedi 10 janvier. Rappel est fait auprA?s de tousA�: plus que tout autre jour, peu importe la couleur de son maillot car nous jouons tous au rugby avec plaisir.

Deux A�quipes prA�sentA�es par chacun des 3 clubs A�voluant dans 2 poules en parallA?le et au final des rA�sultats similairesA�:

> PUC remporte ses matchs face A� RCP15 et Clamart.

> RCP15 remporte ses matchs face A� Clamart.

 

Les M12 conjuguent championnat domestique et scA?ne europA�enne !

En ce week-end du 6 et 7 dA�cembre et A� la��instar des plus grands, les Benjamins RCP15 jouent sur tous les frontsA�: A� A�lancourt en CIFR A�A�officielA�A�, A� domicile en CIFR A�A�A�quipes 2A�A� et enfin au Massif Central pour leur Festival franco-germano-britannique.

 

La��annA�e 2014 se termine en trombe pour les Benjamins RCP15 avant la trA?ve des confiseurs, car devant composer non pas 2 mais exceptionnellement 3 A�quipes pour honorer nos diffA�rents engagements sur le week-end du samedi 6 et dimanche 7 dA�cembreA�:

  • A�quipe nA�1 engagA�e le samedi aprA?s-midi en Championnat CIFR A�A�officielA�A� A� A�lancourt-SQY (St Quentin en Yvelines), avec Garches-Vaucresson pour complA�ter la triangulaire.
  • A�quipe nA�2 engagA�e le samedi aprA?s-midi en Championnat CIFR A�A�parallA?leA�A�, oA? nous recevons MLSGP et Triel/Seine A� Suzanne Lenglen.
  • A�quipe nA�3 rA�pondant le dimanche matin A� la trA?s cordiale invitation de la��USO-MC pour participer en guest A� leur Festival, en prA�sence de 2 clubs europA�ensA�: les green London Irish et les rot und schwarz de Francfort.

 

La��A�quipe 1, composA�e de joueurs 2003 dont 1 seul remplaA�ant soit 13 A� la douzaine, a connu une aprA?s-midi des plus fastes lors de ce dA�placement A� A�lancourt. Montrant plus da��engagement que la prA�cA�dente journA�e, ils maA�trisent leur jeu sur les 2 matchs et sa��adjugeant ainsi 2 victoires nettes.

RCP15 / ST-QUENTIN EN YVELINESA�A� 5 A� 0

RCP15 / GARCHES-VAUCRESSONA�A�A�A�A� 3 A� 1

 

La��A�quipe 2 est A� cette occasion un panachage de 1/3 de 2003 pour 2/3 de 2004, cocktail occasionnel qui na��a pas rencontrA� un franc succA?s. Pas assez structurA� pour sa��opposer et dA�fendre efficacement, trop timide pour percer, aller de la��avant, scorer et pouvoir espA�rer la��emporter. Et comme en plus Triel a brillA� par son absence, la triangulaire sa��est soldA� par un seul match jouA� en 4 pA�riodes de 10 minutes.

RCP15 / MLSGPA�A�A�A�A�A�A�A�A� 2 A� 6

 

La��attraction inhabituelle du week-end pour les jeunes Benjamins RCPQuinzistes se dA�roulait dA?s potron-minet le dimanche, en plein cA�ur du Massif Central (pour rappela�� situA� stade Carpentier, Paris 13A?, entre la porte de Choisy et le porte da��Ivry). On sa��y serait cruA�: vent cinglant, pelouse givrA�e, joueurs motivA�s casque vissA� sur le crA?ne en guise de bonnet. Vu la��A�vA�nement la tA�lA� avait fait le dA�placement, reportage A� diffuser prochainement un dimanche matin de janvier dans la��A�mission Rencontre A� XV.

Nos M11 prA�sents en ce dimanche matin – A� savoir des 2004 aguerris, 1 mutation suite dA�mA�nagement, 2 perdreaux de la��annA�e et enfin 3 autres novices 2003, donc pas vraiment la��A�quipe type et forcement pas celle et totalement au top – se font directement cueillir A� froid par la��A�quipe 1 des London Irish proposant un jeu simple, terriblement efficace et surtout parfaitement maA�trisA� (percussion, dA�blayage, relais et A�a repart), soutenu par leur entraA�neur qui sa��A�gosille du bord de toucheA�: straighta�� pass ita�� straighta�� On sa��A�change quelques mots, comme quoi si notre langue diffA?re, les consignes sont bien les mA?mes de part et da��autre de la MancheA�! Match ensuite plus A�quilibrA� contre USO-MC, qui bascule da��un rien en leur faveur. Il faut se refaire la cerise contre la��A�quipe 2 des London IrishA�: match nul. Midi sonne, la messe est finie, il est trop tard pour se mesurer aux francfortois, on range les casques.

RCP15 / LONDON IRISH-1A�A�A�A�A� 0 A� 3

RCP15 / MASSIF CENTRALA�A�A�A� 1 A� 2

RCP15 / LONDON IRISH-2A�A�A�A�A� 2 A� 2

La��heure de la 3A?me mi-temps a sonnA�, celle da��aller se restaurer et chanter autour du buffet.

 

Reprise du Championnat CIFR le samedi 31 janvier

 

M12-2004 en CIFR : irrA�sistibles A� Houilles

22 novembre 2014, Stade Robert Barran A� Houilles avec Cergy-Pontoise pour complA�ter cette premiA?re triangulaire de CIFR A�A�A�quipes 2A�A� – alors que nos aA�nA�s A�uvraient A� domicile. Une premiA?re journA�e CIFR pour dresser de premiA?res impressionsA�: tout est toujours perfectible mais la��efficacitA� a bien A�tA� au rendez-vous.

GrA?ce au spectacle de haut vol offert par nos petits Benjamins, on en a pris plein les mirettes au cours de cette premiA?re journA�e de Championnat francilien face A� nos deux adversaires aux profils pourtant radicalement diffA�rents. Le club local ovillois prA�sente une A�quipe densifiA�e par quelques A�A�gros calibresA�A�, alors que cA?tA� cergyssois-pontoisien les joueurs demeurent de gabarit comparable aux nA?tres. Peu importe, ca��est le mA?me type de jeu qui est dA�ployA�A�: un jeu da��attaque A� la fois individuelle et collective, tout en mobilitA�, fait de dA�placements A� la main ou au pied, de passes, de renversements, de pA�nA�trations, de franchissement (que dis-je, de transpercements), de dA�bordements. Toujours en avanA�ant jusqua��A� pouvoir scorer, par 15 reprises au total.

La dA�fense na��est pas en reste, quoi que pas totalement irrA�prochable car elle laisse conclure nos adversaires du jour par 2 fois au cours de la��aprA?s-midi.

Il faut aussi dire que le mercredi juste avant, A� la��entraA�nement, ca��A�tait da��un cA?tA� un atelier 2 contre 2, et de la��autre un A�A�Jeu de plaquA�A�A� afin de bien mettre la��accent sur ces 2 secteurs de jeu chez les joueursA�: attaque et dA�fense, individuelles et collectives. Avec un soutien permanent, qua��il soit dans la��axe ou en latA�ral pour toujours faire vivre le ballon et A�viter les situations de blocage. Jouer toutes les opportunitA�s da��attaque, en sollicitant les joueurs A� devoir dA�cider entre A�A�passe ou perceA�A� en fonction des positions de dA�fense en vis-A�-vis.

Tactique payante se soldant par 2 victoires, haut la main, pour le RCP15.

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

RCP15 / HOUILLESA�A�A�A� A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 6 A� 0A�A�A� (2-0A�; 4-0)

RCP15 / CERGY-PONTOISEA�A�A� A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 9 A� 2A�A�A� (5-2A�; 4-0)

HOUILLES / CERGY-PONTOISEA�A�A�A�A�A�A�A�A� 3 A� 0A�A�A� (0-0A�; 3-0)

 

Jules : premier, avec les fA�licitations !

Une fois na��est pas coutume, la performance individuelle est mise A� la��honneur. Elle rayonne sur les Benjamins du RCP15a�� et pas qua��eux.

Bien heureux sont nos jeunes joueurs qui ont participA� au stage de la��AcadA�mie du Rugby, animA� par Serge Collinet, durant cette premiA?re semaine de vacances de la Toussaint. Ils sa��adjugent les premiA?res places et font ainsi honneur au RCP15.

Jules, surnommA� il y a quelques annA�es notre A�A�mobyletteA�A� chez les 2004, caracole en tA?te avec un score de 98/100A�: il obtient la note maximale de 20/20 sur 4 disciplines (parcoursA�; butteur/passeurA�; opposition individuelle/collectiveA�; combativitA�) et un 18/20 sur le comportement oA? tout na��est qua��A�loges (organisation du jeu, rapiditA�, technique), les 2 points bA?tement perdus concernant, je cite, son A�A�seul dA�fautA�: il rA?le A� la��heure de faire des tA?ches moins brillantes genre se mettre en tant que dA�fenseurA�A�. Tiens donc, cela sa��est vua��

Da��autres joueurs venus de notre A�cole de Rugby RCP15 ont tout autant brillA� durant ce stageA�: Valentino et Jan respectivement 1er et 2nd chez les Minimes (2002), et Gautier 1er chez les Cadets (2000).

Une coupe de plus A� ramener A� la maison. Mille bravos.

Il s’en est fallu de peu…

Les fA�minines du RCP15 ont remportA� leur trois premiers matchs de la saison! Mais si les deux premiA?res victoires A�taient sans appel (0-44 puis 32-0), la troisiA?me A�taita�� bien plus poussive !


Une fois na��est pas coutume, rendez-vous samedi aprA?s-midi sur le terrain du Stade Max RousiA� dans le 18e A� Paris. Pas de dA�placement en car, la prA�paration mentale n’est pas tout A� fait la mA?mea�� Les avants rA�visent quelques touches pendant que les A? se recoiffenta�� Chacun dans son rA?le quoi ! Finalement le groupe se retrouve dans le vestiaire pour la remise des maillots. Le ton est donnA� par le double discours HA�lo / VA�to : ces filles on ne les connait pas mais on na��en pense pas moins (a��) et on a plein da��excellentes raisons de leur faire bouffer le synthA� !

1901424_10152750030342866_8840228593231336159_n

Ca��est la��heure de la��A�chauffement et nous apprenons que nous allons A?tre arbitrA�es par un LCA du club adverse… Ca grommelle dans les rangs : les mA?lA�es seront simulA�es. Mais le soleil est au rendez-vous et l’A�quipe fait ses gammes habituelles. Avant le coup da��envoi Coach Steph nous chauffe un peu en nous rappelant la��enjeu du jour : on va enfin savoir ce qua��on vaut !… et ben on ne va pas A?tre dA�A�ues !…

15h : coup d’envoi.
Les deux A�quipes se dA�couvrent… la balle reste beaucoup devant, les 3/4 n’en voient pas la couleur malgrA� leurs appels dA�sespA�rA�s et Nico qui pousse des cris de dindon depuis la touche. Ca bataille, A�a avance et les jaunes dominent tant sur la possession que dans l’avancA�e. Pourtant pas moyen de trouver une solution et Steph est dA�jA� en train de calculer son ratio possession de balle / essai(s) non marquA�s !


Il faut donc trouver une issue avant que Steph ne se mange tous les cheveux ! Ou la barbe ! Bref ! Ca��est alors que Camille (#10) se sent la��A?me crA�ative et se dit qua��un bon coup de pied pourrait finalement tout dA�bloquer ! Ca��est pas fauxa�� un bon coup de pied donc et la balle arrive dans les mains de leur 3/4 qui A�cartent rapidement. Un bon plaquage manquA� sur la 8 da��en face et leur 11 vient planter un essai en coin face A� notre dA�fense trA?s.trA?s mal placA�e. 7-0 A� 20mn de jeu… On tire la tronche. A�a rime A� rien, on domine depuis le dA�but. Veto nous recadre. Les coachs deviennent tout rouge et A�a na��a rien A� voir avec le soleil ! Va falloir se sortir les doigts.

10416968_10152750034327866_8681239205059771341_n
Les jaunes repartent fort mais plusieurs occasions d’essais sont gA?chA�es. AgnA?s la fouine surgit de nulle part et rA�ussi une belle percA�e mais nous na��arrivons pas A� conclure. En face elles nous mitraillent au pied : A� priori leur #10 a dA�cidA� de ne pas faire jouer les A?. Mais Ellie-Ann est en forme et capte bien les ballons. Pourtant nous na��arrivons toujours pas A� conclure. Il y a de la frustration et de l’incomprA�hension face A� notre jeu pas assez audacieux et manquant de conviction. On cA�lA?bre allA�grement le festival des en-avants et nos avants en ont marre de se faire chier A� faire des mA?lA�es, mA?me si elles sont simulA�es. Les 3/4 ont bien envie de mettre des essais mais n’arrivent pas A� se trouver et les ballons tombent comme les sauterelles sur la��Egypte. Rien de plus pA�nible que les sauterellesa��


Heureusement les filles da��en face ne sont pas non plus trA?s crA�atives tant sur le jeu que sur le nom des combinaisonsa�� Encore un ballon tombA� pour nous, encore une mA?lA�e pour elles. Ca��est lA� qua��A�trangement elles se mettent A� hurler A� Bernard ?! Couscous ?! A�. Ce dernier planant ne prend pas la peine ne rA�pondre mais les roses ne semblent pas vouloir jouer sans avoir son aval sur la combinaison. On aurait pu rester lA� un moment si Veto na��avait pas encore une fois pris les choses en main A� Bon Bernard ! Elles font couscous ou pas ?! A�. Si Bernard toujours planant a rA�pondu qua��il prA�fA�rait une biA?re, les filles da��en face ont compris qua��il fallait se bouger les fesses sous peine da��encourir le terrible courroux de notre #9.


Peu avant la mi-temps, nous arrivons A� offrir un bon ballon A� notre ailiA?re Emilie qui marque l’essai en coin en se rappant les fesses. La transformation est ratA�e mais le compteur est dA�bloquA� ! Le score A� la mi-temps est de 7-5.
On se prend une saucA�e par StA�phanea�� Pas franchement surprenant ! Celui-ci est da��autant plus frustrA� qua��en face elles ne proposent pas grand-chose non plus A� par des cravatesa�� Va falloir faire mieux si on veut la��emporter !

10711048_10152750037992866_3608740227381345406_n


A la reprise du temps, la tension monte du cA?tA� des jaunes. Il faut aller chez elles, il faut aller marquer et vite ! Les minutes s’A�coulent et on ne fait… rien. Flo hurle de frustration. On essaie de se motiver, on y croit, on ne peut pas finir comme A�a. On s’encourage, mais on se trouve de moins en moins sur le terrain et on campe dans nos 22 pendant une bonne vingtaine de minutes. A la 54A?me mA?lA�e (nos statisticiens ont apparemment comptA�) les avants en ont marre ! Va falloir trouver une solution ! Vio enchaine les plaquages, ChloA� G sa��est dA�multipliA�e et est partout mais A�a ne suffit pas !

 

Ca��est alors que les filles en rose dA�cident A�trangement de prendre les points sur une pA�nalitA� A� 15 mA?tres en face de nos poteaux. On retient notre souffle… heureusement leur #13 rate son coup de pied. Maisa�� la��arbitre siffle ! Ah oui la��une da��entre nous avait oubliA� qua��on na��avait pas le droit de monter sur une pA�nalitA� ! Oups. Comme dit Flo A� ce serait con que cette fois elles la mettent A� ! Les roses retentent leur pA�nalitA� A� 15 mA?tres en face de nos poteaux. On retient notre souffle… heureusement leur #13 rate son coup de pieda�� et c’est reparti pour le jeu.


Les minutes passent…. toujours rien et les jaunes voient le match leur A�chapper. Ca��est alors qua��A� la 79e sur une bonne libA�ration des avants, les 3/4 rA�ussissent A� A�carter le ballon A� l’aile. Sandra, determinA�e comme jamais accA�lA?re le long de la ligne de touche A�chappant aux plaquages… Ca��est alors qua��une derniA?re dA�fenseuse apparait. Le sang de Sandra ne fait qua��un tour : celle lA� elle va se la faire ! Elle se heurte donc violemment contre la dA�fenseuse rose, vacille, flageole, tourbillonnea�� mais reste debout et accA�lA?re A� nouveau pour nous faire gagner 60 mA?tres (ou en tout cas beaucoup de mA?tres). 5 roses se jettent alors sur elles ! Faut dire qua��aprA?s sa percu elle leur fout les jetons la pa��tite Sandra ! Incroyable les 3/4 sont A� son soutien et sA�curisent la balle au sol. C’est reparti pour les avants avec Flo qui avance encore. Les avants sont au soutien et nous voilA� A� 5 mA?tres de la��en-but adverse. C’est presque trop facile du coup on hA�site ! Mais Marion, notre lucide premiA?re ligne, ramasse le ballon et plonge dans l’en-but sans plus se poser de question. HURLEMENT STRIDENT ! C’est la joie, c’est la folie ! Certaines filles pleurent et crient de soulagement. On se saute dans les bras on s’embrasse… enfin une belle action! Enfin on concrA�tise! On se replace en beuglant A� Ca��est pas fini ! On dA�fend ! A� La transformation est ratA�e et l’arbitre siffle le coup de sifflet final. Ah ben si en fait ca��est fini !

10616657_10152750038457866_1245203038970845766_n

On fA?te la victoire en sautant dans les bras de nos supporters ! Et puis en toute logique on se prend un bon gros savon de la part de Nico et Steph ! Faut quand mA?me pas dA�conner !
Il s’en est fallu de peu pour que l’on perde ce match, mais cette derniA?re action est la preuve que l’on peut rA�ussir de belles choses. La prochaine fois on essaiera de jouer plus proprement : le suspens ca��est bien mais ca��est crevant !

Alors on vous dit rendez-vous ce dimanche (19/10/14) au Stade Suzanne Lenglen A� Balard pour le prochain A�pisode : RCP 15 vs MONTIGNY LE BRETONNEUX/ ENTENTE MANTES LIMAY
Merci A� tout ceux qui nous suivent! 🙂

Deux joueuses que on sait mA?me pas qui ca��est !

 

 

M12 A� domicile : du cA�ur A� la��ouvrage

11 octobre 2014, Suzanne Lenglen. DeuxiA?me journA�e du calendrier du ComitA� de Paris, organisation A� charge du RCP15. Nos benjamins nous offrent une trA?s belle prestation face aux visiteurs du jour, SCUF et Massif.

AprA?s une premiA?re journA�e semaine derniA?re oA? le Stade FranA�ais nous recevait A� la��hippodrome da��Auteuil, les jaunards RCP-quinzistes invitent le SCUF et le Massif Central A� domicile. Timing contraint, coincA� entre un match des Cadets en premiA?re partie da��aprA?s-midi et la�?obligation de libA�rer le terrain A� 18h pour le foot US. Chacun sa��est adaptA� en bonne intelligence.

Pour la��organisation du plateau rugbystique local, on constitue 2 A�quipes par club soit 6 A�quipes en tout, on ordonne les diffA�rentes rencontres possibles entre chacune des A�quipes hormis la��opposition en interne, ce qui permet ainsi 12 matchs se suivant A� un rythme soutenu. On fera les totaux A� la fin.

Pour la��A�quipe 1 du RCP15, les 2003, la��objectif fixA� est de ne pas prendre da��essais sur les 4 rencontres. Pour la��A�quipe 2, c’est-A�-dire les 2004, celui de rA�sister au mieux contre les A�quipes 1 et de gagner nos matchs face aux deux autres A�quipes 2.

Le RCP15-1 ouvre le bal avec la��A�quipe 2 du SCUFA�: idA�al pour se mettre en jambes, victoire 2 A� rien. RCP15-2 A� suivre contre la��A�quipe 1 du MassifA�: nos petiots dA�fendent hA�roA?quement tant est si bien que toutes les attaques adverses na��ont fait que choux blanc. Faute de pouvoir concrA�tiser de part et da��autre, le score reste stA�rile. Au tour du SCUF-1, oA? de belles individualitA�s font plier A� 2 reprises les petits 2004, vitesse et gabarit des aA�nA�s ont su faire la diffA�rence. Notre A�quipe 1 revient sur le prA� contre Massif-2A�: nos 2003 font cavalier seul et se rendent par 4 fois en terre promise.

Au tour du RCP15-2 da��affronter son homologue du SCUF, et tenter de faire la diffA�rence A� prA�sent. Et bien non, ils ne sauront se dA�partager, le coup de sifflet final scelle le score sur une paritA� de 1 partout. On prend les mA?mes protagonistes, A� prA�sent les A�quipes 1A�: les RCP15 millA�sime 2003 bloquent les attaques adverses et ils ne se font guA?re prier pour aller A� dame A� 2 reprises. Dernier match des 2004, contre le Massif-2A�: ils ont vraiment A� cA�ur de faire enfin la diffA�rence, de remporter cette derniA?re rencontre de la��aprA?s-midi, ce qua��ils feront 2 A� 0. Ca��est sur ce mA?me score que la��A�quipe 1 sa��adjuge une derniA?re victoire sur le Massif-1, lA� aussi avec du cA�ur.

Contrat rempli pour les 2003, avec bonusA�: aucun essai encaissA� et des essais marquA�s A� chaque rencontre, ca��est donc bien 4 matchs de gagnA�s. Les 2004 ont quant A� eux su contenir les deux A�quipes 1 adverses puis se refaire la cerise face aux A�quipes 2A�: au final, autant da��essais inscrits que de concA�dA�s, ce qui est globalement positif pour les petits Poucets.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

RCP15 / SCUF A�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 5 A� 3A�A�A� (2-0A�; 0-2A�; 1-1A�; 2-0)

RCP15 / USMOCA�A�A�A�A�A�A�A� 8 A� 0A�A�A� (0-0A�; 4-0A�; 2-0A�; 2-0)

SCUF / USOMCA�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 10 A� 1A� (4-0A�; 1-1A�; 3-0A�; 2-0)

 

M11-2004 au MLSGP : A�a sent les vacances !

Dimanche 22 juin 2014, Camp des Loges. Alors que les Benjamins RCP15 gagnent la finale face aux locaux, nos petits Poussins – eux – semblaient avoir la tA?te ailleurs, profitant du soleil au solstice, se projetant dA�jA� vers leur repos estival.

 

Tel le tome 15 (XVa��) de La��A�lA?ve Ducobu, A�A�A�a sent les vacancesA�!A�A�.

Un peu mon neveu, la��A�tA� a formellement commencA� depuis la veille. Alors on joue A� la baballeA�; on passe son temps A� faire des nA�uds avec des A�lastiques aux doigts et A� comparer le sien avec celui des autres pour voir celui qui a le plus a�� (hum, une activitA� typiquement masculineA�?)A�; on se chamaille et on finit par chouiner car quand on se cherche on se trouveA�; on fait bronzette au soleilA�; on a oubliA� son protA?ge dents A� la maison. Ah, parce qua��on devait aussi jouer au rugby aujourda��huiA�?

Ce tournoi au MLSGP A�tait une belle occasion de finir la saison avec la��ensemble des autres catA�gories de la��Ecole de Rugby y participant, des Mini-Poussins jusqua��aux Minimes. Le RCP15 sa��adjuge une 3A?me place au gA�nA�ralA�: ce ne sont pas tellement les poussins qui y ont contribuA�, au contraire.

En poule de brassage du matin, une triangulaire, le premier match contre Rueil-1 (qui sera finaliste de la catA�gorie, battu par Clamart) voit une premiA?re dA�faite des Poussa��. Avec un nul A� suivre contre Versailles-2, puis par le jeu du rA?glement applicable pour dA�partager les A�quipes A� A�galitA� de points, nous sommes relA�guA�s A� la derniA?re place de notre Poule de trois. TroisiA?me dans la Poule. Ca��est lA� (las) qua��il faut se dire qua��on a finalement eu de la chance car les autres Poules de brassage A�taient des quadrangulairesA�: on aurait presque pu faire pireA�!

Alors forcA�ment, on se dit que les matchs de la��aprA?s-midi en Poule de sA�lection seront plus faciles. Pas tant que cela, en fait, visiblement un manque certain de motivation et de cohA�sion fA�dA�ratrice chez les joueurs Poussins sA�lectionnA�s ce jour. Toute petite victoire face A� Rueil-2 par un seul essai inscrit sur la derniA?re action, puis dA�faite da��un essai A� rien sur le match A� suivre face A� RCC78. Enfin une plus large victoire face A� AchA?res & Co, le dernier au classement final.

Allez, une ultime confrontation pour savoir qui sera classA� 11A?me ou 12A?me, sur 15 (oui, on est loin dans le tableau)A�: match gagnA� face A� MLSGP-3a�� A chacun sa finale face A� la��A�quipe locale.

Vivement les vacances, ca��est la fin de saison, la��A�tA� est arrivA� et la��envie na��y est plus guA?re.

 

PSA�: un immense merci aux 2 benjamins Pierre et A� Pietro qui, faute de ne pouvoir jouer ce jour avec leur A�quipe victorieuse, ma��ont prA?tA� assistance auprA?s des Poussins. Soit le tableau suivant des dits-assistantsA�: un jeune ado avec une attelle lui bloquant la cheville, accompagnA� de son pote avec le bras en A�charpe plaquA� sur le torse en version NapolA�on Bonaparte, les deux avec des voix encore juvA�niles portant immA�diatement dans le aigus dA?s que cela pousse un peu en dA�cibel dans le gosier, je vous laisse imaginer la gueule de la��encadrement terraina�� Fort sympathique, encore merciA�!

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Poule de brassage

RCP15 / Rueil-1A�A�A�A�A�A�A�A�A� 0 A� 3

RCP15 / Versailles-2A� 0 A� 0

Poule de sA�lection

RCP15 / Rueil-2A�A�A�A�A�A�A�A�A� 1 A� 0

RCP15 / RCC78A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 0 A� 1

RCP15 / AchA?resA�A�A�A�A�A�A� 3 A� 0

Match de classement pour la 11A?me place

RCP15 / MLSGP-3A�A�A�A�A�A� 2 A� 0

 

Firenze 2014 : appena al caviglia (sinistra) !

Pentecôte italienne pour les Poussins 2004, engagés au « torneo Borelli » du rugby club de Florence. Des matchs flamboyants sous une chaleur étouffante et une seule défaite – déconcertante – alors que nos petits dominaient l’une après l’autre les équipes italiennes, de la tête aux pieds…

 

Soleil de plomb pour ce week-end italien débuté tôt le samedi par une visite de la ville de Florence, de ces édifices historiques, jusqu’à monter l’après-midi sur le belvédère situé tout là-haut, là-haut à la basilique de San Miniato al Monte (on pouvait s’en doutait qu’il fallait y monter) offrant une vue imprenable sur la vallée de l’Arno et la cité des Médicis en contrebas. Des kilomètres à pied sous d’ardents rayons jusqu’à la fin de la journée, au moment de répartir les enfants dans les familles florentines pour un peu de repos avant le tournoi du lendemain.

On n’est pas chez nous alors on s’adapte et on se comprend avec les mains : entrée protocolaire des équipes sur le terrain à chaque début de match, échanges d’amabilités, le choix du terrain ou de l’engagement est effectué par un « morra cinese », c’est-à-dire un « carta forbice sasso » dans le texte… bref, un pierre feuille ciseau ; un truc avec les mains quoi ! Puis un jeu sans mêlées, sans lancers en touche, sans coups de pieds ; bref, tout à la main, on se comprend.

Le premier match dans le grand stade oppose les visiteurs parisiens aux locaux florentins. Les consignes avaient été passées auparavant dans les vestiaires : des passes, des courses tranchantes, encore des passes, se dégager des regroupements, des appels de balles, ouvrir et avancer en offrant un maximum de jeu vers les ailes. Les consignes sont alors appliquées à la lettre, les essais s’enchaînent les uns après les autres dans une joie palpable. Victoire sans contestation par 9 à 0.

Changement de terrain pour le second et déjà dernier match de la Poule triangulaire, à présent face à Sesto. On quitte le gazon pour de la terre battue, nous dirons un terrain qui avait connu l’herbe voici bien longtemps au point d’en oublier la couleur que cela pouvait avoir. C’est donc dans une poussière terreuse que les poussins RCP15 s’exposent à leur second adversaire. Malheur ! L’excès de confiance accumulé lors du match d’ouverture se retourne contre nous, chacun ayant quelque peu oublié que le rugby est avant tout l’engagement d’une équipe solidaire sur le terrain, que l’individualisme n’est rien coupé de ses soutiens surtout si ceux-ci tardent à s’y employer. Match physique et brouillon à l’opposée du précédent, la qualité du terrain n’aidant en rien, mais victoire quand même 1à 0. Cela permet aussi de remettre les pendules à l’heure et de se rappeler les fondamentaux, les consignes assenées dans les vestiaires avant le premier match.

En étant vainqueur de la Poule, nous débutons alors les phases finales de classement : un 1/4 à disputer contre Vasari. Ce sera le plus gros score de la journée, un 10 à rien en dominant de la tête aux pieds nos adversaires, ces derniers ne nous arrivant pas à la cheville… enfin, si, car sur un magnifique plaquage à retardement (peut-on d’ailleurs encore parler de retardement vu le délai écoulé entre le moment où le porteur du ballon s’en est séparé et le moment où il se fait sécher ?), ils arrivent justement à la cheville qui ne peut résister. Médecin diligenté sur le terrain, puis sortie en civière sous une haie d’honneur des partenaires pour le combattant blessé. Un examen hospitalier puis une radio de profil et de face plus tard, le diagnostic ne révélera aucune séquelle, on peut donc revenir à ce pour quoi on est venu : du rugby pour les enfants.

Livorno est l’adversaire désigné pour la demi-finale. Sauf qu’il est ici impossible de parler de match de rugby car ce n’en était pas un, tant les règles appliquées par l’arbitre local étaient à sens unique, intolérables, laissant d’un côté très librement se dérouler hors-jeux et autres défenses illicites pour l’équipe italienne et de l’autre côté sanctionnant toute position défensive ou annihilant toute attaque française sans explication. Jusqu’à, et c’est un comble, accorder un essai italien avant même que le ballon n’ait franchi la ligne. Jusque là rien à redire, à présent impossible de jouer ce match dans de telles conditions. La défaite d’un essai est courte, mais forcément déroutante, cuisante pour les enfants. Car comment pouvoir leur expliquer l’inexplicable, l’incompréhensible, ou alors qu’il ne l’est malheureusement que de trop ?

Privé abusivement de finale, nous sommes reversés dans la petite finale nous opposant à la très belle équipe de Sesto, issue des barrages, celle-là même qui nous avait donné le plus de difficultés le matin. Mais comme on ne commet pas deux fois les mêmes erreurs, il est dit maintenant qu’ils ne nous arriveraient pas à la cheville (et pas de fracture comme on pouvait le craindre une heure avant, c’est déjà çà). Le match est une démonstration du RCP15, inscrivant essai sur essai, s’adjugeant ainsi par un 5 à zéro la 3ème place du podium alors qu’ils auraient dû accéder à la finale.

 

M11-2004 au Plessis-Meudon : diesel de compA�tition

Dimanche 11 mai 2014, le RCP15 participe au Challenge Patrice Bouteleux organisA� par la��entente Plessis-Meudon sur le magnifique et bucolique complexe sportif Marcel Bec sis forA?t de Meudon. Du soleil, de la pluie, des essais pour une trA?s belle prestation des M11-2004 finissanta�� au pied du podium.

Marcel Bec – fils de Louis Bec, chaudronnier ambulant de son A�tat – figure ouvriA?re et sportive des annA�es 30 chez Renault A� Boulogne-Billancourt. Chauffe Marcel, chauffeA�! Ouais, fait chauffer le diesela��

Qui dit tournoi dit Poule de brassage puis Poule de classement, avec A� chaque fois des matchs trA?s courts se jouant sur des petits riens. AhA�! Ces tout petits riensa��

Les Poussins 2004 du RCP15 lance le tournoi avec un tout premier match de la Poule de brassage le matin. Comme da��habitude on sait malheureusement A� quoi sa��attendreA�: les enfants semblent encore avoir la tA?te dans le bol de corn-flakes en train de jouer avec la petite cuillA?re et non la tA?te au jeu, au rugby. Ils se font cueillir A� froid par le RCF-Plessis en blanc et ciel (A� ne pas confondre avec la��entente Plessis-Meudon), cousins germains du RCF-Colombes A�uvrant en ciel et blanc. OhA�! Pas ridicule, non absolument pas, mA?me assez prometteur. Juste qua��ils ont jouA� sans rA�ussir A� concrA�tiser, avec le chocolat au lait en pleine digestion dans la��estomac et la confiture des tartines qui leur fait coller le ballon aux mains. Un nul 0 partout se profile, on attend la fin du temps rA�glementaire, ca��est alors que RCF-Plessis inscrit A� la derniA?re seconde ce qui sera la��unique essai de la partie.

Ce qui aura aussi pour consA�quence de chauffer promptement le diesel de compA�tition RCP15A�! Ils croisent alors sur leur route le Stade FranA�ais, Clamart puis le SCUF qui feront les frais de la��attaque quinziste parisienne. Trois victoires plus loin, avec A� leur crA�dit la meilleur attaque de la Poule assurant un diffA�rentiel de points de +8, nous permettent da��accA�der incontestablement A� la 2A?me place, le RCF-Plessis sa��adjugeant la tA?te de cette Poule de classement avec 4 victoires toutefois avec moins da��essais (diffA�rentiel de points de +5).

La pluie sa��abat, on rentre aux stands pour un ravitaillement. Le soleil fait son retour en dA�but da��aprA?s-midi pour la Poule de classement.

Notre moteur diesel sa��est visiblement un peu refroidi durant la pause mA�ridienne et connaA�t quelques ratA�es face A� Gennevilliers, il faut batailler dans la��A?pretA� pour faire jeu A�gal 1 partout face A� la��A�quipe qui sera classA�e 3A?me du tournoi. Sa��en suit RCF-Colombes, une opposition nettement plus plaisante pour le spectateur. A nouveau jeu A�gal 1 partout, cette fois-ci face A� la��A�quipe qui sera classA�e 2A?me du tournoi.

Alors notre diesel de compA�tition monte en rA�gime, met le turbo et dans un ultime rugissement dA�passe Antony sur la derniA?re ligne droite. Les Poussins 2004 du RCP15 offrent spontanA�ment A� ces derniers adversaires une chaleureuse haie da��honneur pour quitter le terrain, sous les applaudissements.

Hormis cette dA�licate entrA�e en matiA?re matinale qui sa��est (dA�)jouA�e sur un minuscule petit rien face A� la��A�quipe qui sa��adjugera la 1A?re du tournoi, globalement une trA?s belle journA�e. Pas tellement pour la mA�tA�o mais pour la qualitA� du jeu produit, avec des M11-2004 se montrant incisifs, de vA�ritables outsiders sur qui compter et non des faire-valoir. Le tout avec une A�A�dimension humaineA�A� sans laquelle le rugby ne saurait se conjuguer.

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Poule de brassage

RCP15 / Racing PlessisA�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 0 A� 1

RCP15 / Stade FranA�aisA�A�A�A�A�A�A�A�A� 3 A� 0

RCP15A�/ ClamartA�A�A�A�A�A�A� 4 A� 0

RCP15 / SCUFA�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 2 A� 0

Poule de classement

RCP15 / GennevilliersA�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 1 A� 1

RCP15 / Racing ColombesA�A�A�A� 1 A� 1

RCP15 / AntonyA�A�A�A�A�A�A�A�A� 3 A� 1