Les M12 conjuguent championnat domestique et scA?ne europA�enne !

En ce week-end du 6 et 7 dA�cembre et A� la��instar des plus grands, les Benjamins RCP15 jouent sur tous les frontsA�: A� A�lancourt en CIFR A�A�officielA�A�, A� domicile en CIFR A�A�A�quipes 2A�A� et enfin au Massif Central pour leur Festival franco-germano-britannique.

 

La��annA�e 2014 se termine en trombe pour les Benjamins RCP15 avant la trA?ve des confiseurs, car devant composer non pas 2 mais exceptionnellement 3 A�quipes pour honorer nos diffA�rents engagements sur le week-end du samedi 6 et dimanche 7 dA�cembreA�:

  • A�quipe nA�1 engagA�e le samedi aprA?s-midi en Championnat CIFR A�A�officielA�A� A� A�lancourt-SQY (St Quentin en Yvelines), avec Garches-Vaucresson pour complA�ter la triangulaire.
  • A�quipe nA�2 engagA�e le samedi aprA?s-midi en Championnat CIFR A�A�parallA?leA�A�, oA? nous recevons MLSGP et Triel/Seine A� Suzanne Lenglen.
  • A�quipe nA�3 rA�pondant le dimanche matin A� la trA?s cordiale invitation de la��USO-MC pour participer en guest A� leur Festival, en prA�sence de 2 clubs europA�ensA�: les green London Irish et les rot und schwarz de Francfort.

 

La��A�quipe 1, composA�e de joueurs 2003 dont 1 seul remplaA�ant soit 13 A� la douzaine, a connu une aprA?s-midi des plus fastes lors de ce dA�placement A� A�lancourt. Montrant plus da��engagement que la prA�cA�dente journA�e, ils maA�trisent leur jeu sur les 2 matchs et sa��adjugeant ainsi 2 victoires nettes.

RCP15 / ST-QUENTIN EN YVELINESA�A� 5 A� 0

RCP15 / GARCHES-VAUCRESSONA�A�A�A�A� 3 A� 1

 

La��A�quipe 2 est A� cette occasion un panachage de 1/3 de 2003 pour 2/3 de 2004, cocktail occasionnel qui na��a pas rencontrA� un franc succA?s. Pas assez structurA� pour sa��opposer et dA�fendre efficacement, trop timide pour percer, aller de la��avant, scorer et pouvoir espA�rer la��emporter. Et comme en plus Triel a brillA� par son absence, la triangulaire sa��est soldA� par un seul match jouA� en 4 pA�riodes de 10 minutes.

RCP15 / MLSGPA�A�A�A�A�A�A�A�A� 2 A� 6

 

La��attraction inhabituelle du week-end pour les jeunes Benjamins RCPQuinzistes se dA�roulait dA?s potron-minet le dimanche, en plein cA�ur du Massif Central (pour rappela�� situA� stade Carpentier, Paris 13A?, entre la porte de Choisy et le porte da��Ivry). On sa��y serait cruA�: vent cinglant, pelouse givrA�e, joueurs motivA�s casque vissA� sur le crA?ne en guise de bonnet. Vu la��A�vA�nement la tA�lA� avait fait le dA�placement, reportage A� diffuser prochainement un dimanche matin de janvier dans la��A�mission Rencontre A� XV.

Nos M11 prA�sents en ce dimanche matin – A� savoir des 2004 aguerris, 1 mutation suite dA�mA�nagement, 2 perdreaux de la��annA�e et enfin 3 autres novices 2003, donc pas vraiment la��A�quipe type et forcement pas celle et totalement au top – se font directement cueillir A� froid par la��A�quipe 1 des London Irish proposant un jeu simple, terriblement efficace et surtout parfaitement maA�trisA� (percussion, dA�blayage, relais et A�a repart), soutenu par leur entraA�neur qui sa��A�gosille du bord de toucheA�: straighta�� pass ita�� straighta�� On sa��A�change quelques mots, comme quoi si notre langue diffA?re, les consignes sont bien les mA?mes de part et da��autre de la MancheA�! Match ensuite plus A�quilibrA� contre USO-MC, qui bascule da��un rien en leur faveur. Il faut se refaire la cerise contre la��A�quipe 2 des London IrishA�: match nul. Midi sonne, la messe est finie, il est trop tard pour se mesurer aux francfortois, on range les casques.

RCP15 / LONDON IRISH-1A�A�A�A�A� 0 A� 3

RCP15 / MASSIF CENTRALA�A�A�A� 1 A� 2

RCP15 / LONDON IRISH-2A�A�A�A�A� 2 A� 2

La��heure de la 3A?me mi-temps a sonnA�, celle da��aller se restaurer et chanter autour du buffet.

 

Reprise du Championnat CIFR le samedi 31 janvier

 

M11-2004 au MLSGP : A�a sent les vacances !

Dimanche 22 juin 2014, Camp des Loges. Alors que les Benjamins RCP15 gagnent la finale face aux locaux, nos petits Poussins – eux – semblaient avoir la tA?te ailleurs, profitant du soleil au solstice, se projetant dA�jA� vers leur repos estival.

 

Tel le tome 15 (XVa��) de La��A�lA?ve Ducobu, A�A�A�a sent les vacancesA�!A�A�.

Un peu mon neveu, la��A�tA� a formellement commencA� depuis la veille. Alors on joue A� la baballeA�; on passe son temps A� faire des nA�uds avec des A�lastiques aux doigts et A� comparer le sien avec celui des autres pour voir celui qui a le plus a�� (hum, une activitA� typiquement masculineA�?)A�; on se chamaille et on finit par chouiner car quand on se cherche on se trouveA�; on fait bronzette au soleilA�; on a oubliA� son protA?ge dents A� la maison. Ah, parce qua��on devait aussi jouer au rugby aujourda��huiA�?

Ce tournoi au MLSGP A�tait une belle occasion de finir la saison avec la��ensemble des autres catA�gories de la��Ecole de Rugby y participant, des Mini-Poussins jusqua��aux Minimes. Le RCP15 sa��adjuge une 3A?me place au gA�nA�ralA�: ce ne sont pas tellement les poussins qui y ont contribuA�, au contraire.

En poule de brassage du matin, une triangulaire, le premier match contre Rueil-1 (qui sera finaliste de la catA�gorie, battu par Clamart) voit une premiA?re dA�faite des Poussa��. Avec un nul A� suivre contre Versailles-2, puis par le jeu du rA?glement applicable pour dA�partager les A�quipes A� A�galitA� de points, nous sommes relA�guA�s A� la derniA?re place de notre Poule de trois. TroisiA?me dans la Poule. Ca��est lA� (las) qua��il faut se dire qua��on a finalement eu de la chance car les autres Poules de brassage A�taient des quadrangulairesA�: on aurait presque pu faire pireA�!

Alors forcA�ment, on se dit que les matchs de la��aprA?s-midi en Poule de sA�lection seront plus faciles. Pas tant que cela, en fait, visiblement un manque certain de motivation et de cohA�sion fA�dA�ratrice chez les joueurs Poussins sA�lectionnA�s ce jour. Toute petite victoire face A� Rueil-2 par un seul essai inscrit sur la derniA?re action, puis dA�faite da��un essai A� rien sur le match A� suivre face A� RCC78. Enfin une plus large victoire face A� AchA?res & Co, le dernier au classement final.

Allez, une ultime confrontation pour savoir qui sera classA� 11A?me ou 12A?me, sur 15 (oui, on est loin dans le tableau)A�: match gagnA� face A� MLSGP-3a�� A chacun sa finale face A� la��A�quipe locale.

Vivement les vacances, ca��est la fin de saison, la��A�tA� est arrivA� et la��envie na��y est plus guA?re.

 

PSA�: un immense merci aux 2 benjamins Pierre et A� Pietro qui, faute de ne pouvoir jouer ce jour avec leur A�quipe victorieuse, ma��ont prA?tA� assistance auprA?s des Poussins. Soit le tableau suivant des dits-assistantsA�: un jeune ado avec une attelle lui bloquant la cheville, accompagnA� de son pote avec le bras en A�charpe plaquA� sur le torse en version NapolA�on Bonaparte, les deux avec des voix encore juvA�niles portant immA�diatement dans le aigus dA?s que cela pousse un peu en dA�cibel dans le gosier, je vous laisse imaginer la gueule de la��encadrement terraina�� Fort sympathique, encore merciA�!

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Poule de brassage

RCP15 / Rueil-1A�A�A�A�A�A�A�A�A� 0 A� 3

RCP15 / Versailles-2A� 0 A� 0

Poule de sA�lection

RCP15 / Rueil-2A�A�A�A�A�A�A�A�A� 1 A� 0

RCP15 / RCC78A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 0 A� 1

RCP15 / AchA?resA�A�A�A�A�A�A� 3 A� 0

Match de classement pour la 11A?me place

RCP15 / MLSGP-3A�A�A�A�A�A� 2 A� 0

 

Firenze 2014 : appena al caviglia (sinistra) !

Pentecôte italienne pour les Poussins 2004, engagés au « torneo Borelli » du rugby club de Florence. Des matchs flamboyants sous une chaleur étouffante et une seule défaite – déconcertante – alors que nos petits dominaient l’une après l’autre les équipes italiennes, de la tête aux pieds…

 

Soleil de plomb pour ce week-end italien débuté tôt le samedi par une visite de la ville de Florence, de ces édifices historiques, jusqu’à monter l’après-midi sur le belvédère situé tout là-haut, là-haut à la basilique de San Miniato al Monte (on pouvait s’en doutait qu’il fallait y monter) offrant une vue imprenable sur la vallée de l’Arno et la cité des Médicis en contrebas. Des kilomètres à pied sous d’ardents rayons jusqu’à la fin de la journée, au moment de répartir les enfants dans les familles florentines pour un peu de repos avant le tournoi du lendemain.

On n’est pas chez nous alors on s’adapte et on se comprend avec les mains : entrée protocolaire des équipes sur le terrain à chaque début de match, échanges d’amabilités, le choix du terrain ou de l’engagement est effectué par un « morra cinese », c’est-à-dire un « carta forbice sasso » dans le texte… bref, un pierre feuille ciseau ; un truc avec les mains quoi ! Puis un jeu sans mêlées, sans lancers en touche, sans coups de pieds ; bref, tout à la main, on se comprend.

Le premier match dans le grand stade oppose les visiteurs parisiens aux locaux florentins. Les consignes avaient été passées auparavant dans les vestiaires : des passes, des courses tranchantes, encore des passes, se dégager des regroupements, des appels de balles, ouvrir et avancer en offrant un maximum de jeu vers les ailes. Les consignes sont alors appliquées à la lettre, les essais s’enchaînent les uns après les autres dans une joie palpable. Victoire sans contestation par 9 à 0.

Changement de terrain pour le second et déjà dernier match de la Poule triangulaire, à présent face à Sesto. On quitte le gazon pour de la terre battue, nous dirons un terrain qui avait connu l’herbe voici bien longtemps au point d’en oublier la couleur que cela pouvait avoir. C’est donc dans une poussière terreuse que les poussins RCP15 s’exposent à leur second adversaire. Malheur ! L’excès de confiance accumulé lors du match d’ouverture se retourne contre nous, chacun ayant quelque peu oublié que le rugby est avant tout l’engagement d’une équipe solidaire sur le terrain, que l’individualisme n’est rien coupé de ses soutiens surtout si ceux-ci tardent à s’y employer. Match physique et brouillon à l’opposée du précédent, la qualité du terrain n’aidant en rien, mais victoire quand même 1à 0. Cela permet aussi de remettre les pendules à l’heure et de se rappeler les fondamentaux, les consignes assenées dans les vestiaires avant le premier match.

En étant vainqueur de la Poule, nous débutons alors les phases finales de classement : un 1/4 à disputer contre Vasari. Ce sera le plus gros score de la journée, un 10 à rien en dominant de la tête aux pieds nos adversaires, ces derniers ne nous arrivant pas à la cheville… enfin, si, car sur un magnifique plaquage à retardement (peut-on d’ailleurs encore parler de retardement vu le délai écoulé entre le moment où le porteur du ballon s’en est séparé et le moment où il se fait sécher ?), ils arrivent justement à la cheville qui ne peut résister. Médecin diligenté sur le terrain, puis sortie en civière sous une haie d’honneur des partenaires pour le combattant blessé. Un examen hospitalier puis une radio de profil et de face plus tard, le diagnostic ne révélera aucune séquelle, on peut donc revenir à ce pour quoi on est venu : du rugby pour les enfants.

Livorno est l’adversaire désigné pour la demi-finale. Sauf qu’il est ici impossible de parler de match de rugby car ce n’en était pas un, tant les règles appliquées par l’arbitre local étaient à sens unique, intolérables, laissant d’un côté très librement se dérouler hors-jeux et autres défenses illicites pour l’équipe italienne et de l’autre côté sanctionnant toute position défensive ou annihilant toute attaque française sans explication. Jusqu’à, et c’est un comble, accorder un essai italien avant même que le ballon n’ait franchi la ligne. Jusque là rien à redire, à présent impossible de jouer ce match dans de telles conditions. La défaite d’un essai est courte, mais forcément déroutante, cuisante pour les enfants. Car comment pouvoir leur expliquer l’inexplicable, l’incompréhensible, ou alors qu’il ne l’est malheureusement que de trop ?

Privé abusivement de finale, nous sommes reversés dans la petite finale nous opposant à la très belle équipe de Sesto, issue des barrages, celle-là même qui nous avait donné le plus de difficultés le matin. Mais comme on ne commet pas deux fois les mêmes erreurs, il est dit maintenant qu’ils ne nous arriveraient pas à la cheville (et pas de fracture comme on pouvait le craindre une heure avant, c’est déjà çà). Le match est une démonstration du RCP15, inscrivant essai sur essai, s’adjugeant ainsi par un 5 à zéro la 3ème place du podium alors qu’ils auraient dû accéder à la finale.

 

M11-2004 au Plessis-Meudon : diesel de compA�tition

Dimanche 11 mai 2014, le RCP15 participe au Challenge Patrice Bouteleux organisA� par la��entente Plessis-Meudon sur le magnifique et bucolique complexe sportif Marcel Bec sis forA?t de Meudon. Du soleil, de la pluie, des essais pour une trA?s belle prestation des M11-2004 finissanta�� au pied du podium.

Marcel Bec – fils de Louis Bec, chaudronnier ambulant de son A�tat – figure ouvriA?re et sportive des annA�es 30 chez Renault A� Boulogne-Billancourt. Chauffe Marcel, chauffeA�! Ouais, fait chauffer le diesela��

Qui dit tournoi dit Poule de brassage puis Poule de classement, avec A� chaque fois des matchs trA?s courts se jouant sur des petits riens. AhA�! Ces tout petits riensa��

Les Poussins 2004 du RCP15 lance le tournoi avec un tout premier match de la Poule de brassage le matin. Comme da��habitude on sait malheureusement A� quoi sa��attendreA�: les enfants semblent encore avoir la tA?te dans le bol de corn-flakes en train de jouer avec la petite cuillA?re et non la tA?te au jeu, au rugby. Ils se font cueillir A� froid par le RCF-Plessis en blanc et ciel (A� ne pas confondre avec la��entente Plessis-Meudon), cousins germains du RCF-Colombes A�uvrant en ciel et blanc. OhA�! Pas ridicule, non absolument pas, mA?me assez prometteur. Juste qua��ils ont jouA� sans rA�ussir A� concrA�tiser, avec le chocolat au lait en pleine digestion dans la��estomac et la confiture des tartines qui leur fait coller le ballon aux mains. Un nul 0 partout se profile, on attend la fin du temps rA�glementaire, ca��est alors que RCF-Plessis inscrit A� la derniA?re seconde ce qui sera la��unique essai de la partie.

Ce qui aura aussi pour consA�quence de chauffer promptement le diesel de compA�tition RCP15A�! Ils croisent alors sur leur route le Stade FranA�ais, Clamart puis le SCUF qui feront les frais de la��attaque quinziste parisienne. Trois victoires plus loin, avec A� leur crA�dit la meilleur attaque de la Poule assurant un diffA�rentiel de points de +8, nous permettent da��accA�der incontestablement A� la 2A?me place, le RCF-Plessis sa��adjugeant la tA?te de cette Poule de classement avec 4 victoires toutefois avec moins da��essais (diffA�rentiel de points de +5).

La pluie sa��abat, on rentre aux stands pour un ravitaillement. Le soleil fait son retour en dA�but da��aprA?s-midi pour la Poule de classement.

Notre moteur diesel sa��est visiblement un peu refroidi durant la pause mA�ridienne et connaA�t quelques ratA�es face A� Gennevilliers, il faut batailler dans la��A?pretA� pour faire jeu A�gal 1 partout face A� la��A�quipe qui sera classA�e 3A?me du tournoi. Sa��en suit RCF-Colombes, une opposition nettement plus plaisante pour le spectateur. A nouveau jeu A�gal 1 partout, cette fois-ci face A� la��A�quipe qui sera classA�e 2A?me du tournoi.

Alors notre diesel de compA�tition monte en rA�gime, met le turbo et dans un ultime rugissement dA�passe Antony sur la derniA?re ligne droite. Les Poussins 2004 du RCP15 offrent spontanA�ment A� ces derniers adversaires une chaleureuse haie da��honneur pour quitter le terrain, sous les applaudissements.

Hormis cette dA�licate entrA�e en matiA?re matinale qui sa��est (dA�)jouA�e sur un minuscule petit rien face A� la��A�quipe qui sa��adjugera la 1A?re du tournoi, globalement une trA?s belle journA�e. Pas tellement pour la mA�tA�o mais pour la qualitA� du jeu produit, avec des M11-2004 se montrant incisifs, de vA�ritables outsiders sur qui compter et non des faire-valoir. Le tout avec une A�A�dimension humaineA�A� sans laquelle le rugby ne saurait se conjuguer.

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Poule de brassage

RCP15 / Racing PlessisA�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 0 A� 1

RCP15 / Stade FranA�aisA�A�A�A�A�A�A�A�A� 3 A� 0

RCP15A�/ ClamartA�A�A�A�A�A�A� 4 A� 0

RCP15 / SCUFA�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 2 A� 0

Poule de classement

RCP15 / GennevilliersA�A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 1 A� 1

RCP15 / Racing ColombesA�A�A�A� 1 A� 1

RCP15 / AntonyA�A�A�A�A�A�A�A�A� 3 A� 1

 

M7 – Elan-court et marque!

Premier plateau de la saison A� Elancourt dans le 78, dA�partement qui sera notre hA?te pour cette saison M7.

 

12 micros poussins prA�sents, de quoi faire 2 belles A�quipes. Une grande pensA�e au passage pour ce pauvre Cyriaque, victime malheureuseA� dans la nuit de vendredi A� samedi, da��une cruelle gastro, la��ayant laissA� sur le flanca��ainsi que ses parents. Notre benjamin de la��annA�e de la��EDR rate donc son premier tournoi, mais nous sommes tous certains qua��il se rattrapera en novembre avec des forces dA�cuplA�es.

Donc, Samedi 19 octobre, 14h00, les micos-poussins jaunes et noirs dA�barquent A� Elancourt avec parents, grands frA?res, petites sA�urs, cousins, thermos, chocolat a�� prA?ts A� se faire entendre et voir.

 

2 A�quipes parfaitement A�quilibrA�es donc, composA�es de 6 joueurs chacune, 2 A�A�anciensA�A�, 2 de 2008 et 2 dA�butants 2007, ce qui nous donneA�:

RCP1A�: Eloi, Marcel, Matthieu, Maxence, Maxime et ThA�ophile.

RCP2A�: Axel, Ethan, Martin, Paul-Alexis, RaphaA�l et Virgile.

 

Les capitaines du jour seront multiples et tourneront A� chaque match, de maniA?re A� ce que chaque micro-poussin ait sa part de A�A�gloireA�A� et de responsabilitA�. Pour les premiers matchs, honneur aux plus petits du jour, Maxime pour le RCP1 et Virgile pour le RCP2.

Quant aux vaillants entraineurs, Emile le nA�o Z, avec le RCP1, Capucine la��enthousiaste, qui finira sans voix, avec le RCP2 et Cyrille la��impartial, avec, a�� le siffletA�!

 

Et ca��est partiA�! Enfin, ca��est partia�� mollement et sur 2 faux dA�parts contre Cergy et Conflans. Pas de rythme, des plaquages hasardeux et ratA�s, des passes inexistantes et des adversaires qui en profitent pour passer 3A� essais A� la 1 et 2 A� la 2. En 4 minutes ca��est lourd. Consternation lA�gitime pour notre armA�e de supporters qui sent un lA�ger froid lui passer sur la��A�chine, malgrA� la douceur automnale du joura�� Quant aux gosses, ils sont vexA�s, mais ne peuvent sa��en prendre qua��A� eux.

 

Et lA� je ne peux que songer A� leurs ainA�s M9, A�A�victime consentanteA�A� de la mA?me indolence sur les premiers matchsA�! Y aurait-il une malA�diction RCP Quinziste sur chaque dA�but de plateau, de tournoi ou/et de na��importe quelle confrontationA�? Le mental fonctionne au diesel chez nous, pas avec un turbo. Par contre, une fois que le diesel a bien chauffA�, A�a dA�roule et A�a dA�boule secA�: RCP1A�: 5 / SQY OuestA�: 1a�� tout cela en 4 minutes chrono, A� peine le temps de noter la��essai, qua��il faut ressortir le stylo. Pour le RCP2, A�a va aussi beaucoup mieux contre la meilleure A�quipe de Cergy constituA�e de 2e annA�e 2007. Les petits sa��inclinent 1 A� 0, aprA?s un match acharnA�, qui aurait mA�ritA� la��A�galitA�. Qua��importe, le RCP2 est rA�veillA�, lancA� et sort les crocs. Et 1 et 2 et 3 et 4a�� et 7 A� 0 contre MonfortA�! Bon, soyons rA�alistes, la��adversaire A�tait constituA� exclusivement de dA�butants, mais nos micros avaient enviea�� enfinA�! Da��ailleurs, Capucine commence A� avoir la voix qui flanche, ca��est un signe.

 

Image marquante de ce matchA�: toute la dA�tresse da��un petit micro de Monfort qui refuse de serrer la main de nos gamins aprA?s la dA�faite. Il garde les bras croisA�s serrA�s trA?s fort contre lui et pleure toutes les larmes de son corps. Son entraineur a beau lui expliquer gentiment, fermement, le menacer, rien na��y fait. Il arrose le prA� de toute sa peine. Ja��espA?re qua��il aura retrouvA� son sourire un peu plus tard ce petit bonhommea��

 

Le reste du parcours de nos 2 A�quipes se fait sous le soleil, la bonne humeur et une pluie da��essais. En rA�sumA�, des victoires ET des victoires.

 

Et pour conclure qui y a-t-il de mieux qua��un match fratricide, RCP1 vs. RCP2A�? Bon, A�a part mal, Maxence et RaphaA�l sa��envoient des coups de piedA�??? Les gars, ca��est sur le terrain la bonne agressivitA�A�! Pas en dehors avec de tels gestes. Allez hop, carton jaune pour tous les 2 et exclus 1 minute pour rA�flA�chir.

 

Pendant ce temps, Emile met en place sa troupe face A� celle de Capucine et exA�cute un hakaA�: AAHHA�!!! Ka mate, ka mate, ka ora, ka ora, Tenei te tangata puhuruhurua�� Bon je vais A�viter de traduire et surtout de continuer les paroles, mais ca��est sur, A�a plaitA�! AAHHA�!!!! Ca plait et ca transcende. La��A�quipe et les parents supporters RCP1 prennent le dessus 1 A� 0. Le RCP2, Capucine et les parents supporters repartent A� la��assaut et A�galisent. Boum, Eloi et ses potes reprennent la��avantage. Minute suivante, regroupement, c’est-A�-dire gros tas des 12 joueurs, Axel veut rA�cupA�rer le ballon, mais il a un pied en touche et Cyrille le sifflet A� la bouchea�� Ethan plus rapide que tout le monde subtilise le ballon sous le gros tas et sa��en va aplatir, pendant que Martin, le A�A�dA�coupeur de RodezA�A�, sa��occupe efficacement du dernier dA�fenseurA�! Score finalA�: 2 partout et ca��est parfait pour tout le monde.

 

Direction sous les poteaux da��oA? on entend la voix A�raillA�e et infatigable de Monsieur Papy Versailles, fidA?le au poste depuisa�� au moins le XXe siA?cleA�!

-A�A�A�A�A�A�A� Les mA�dailles, les mA�daillesa��A�!

Certains la��entendent pour la premiA?re fois, da��autres depuis plus longtemps, mais A�a fait toujours plaisir de voir toutes ces petites bouilles ravies.

 

Je laisse le mot de la fin A� Ludovic, le papa de Martin, notre dA�coupeur de RodezA�: A�A� TrA?s belle journA�e. Les provinciaux, du sud-ouest en plus, que nous sommes, si nous avions des inquiA�tudes A� nous installer dans une rA�gion hostile, le RCP15 et ce tournoi, nous rendent la��arrivA�e plus douce.A�A�

 

Merci Elancourt et le 78, ca��A�tait parfait, comme da��habitude.

 

Ah, derniA?re info, la veste noire A�garA�e et retrouvA�e toute tremblante et pleurante dans notre vestiaire a retrouvA� son propriA�taireA�!

 

Bonnes vacances A� tousA�!

 

 

 

Elancourt

19-oct-13  
       

RCP1

1

RCP2

2

Cergy2

3

Conflans

2

RCP1

5

RCP2

0

SQY Ouest

1

Cergy1

1

RCP1

2

RCP2

7

EpA?ne

1

Monfort

0

RCP1

3

RCP2

4

Montesson

2

VA�lizy

1

RCP1

6

RCP2

3

Gargenville

2

Cergy2

1

RCP1

2

RCP2

2

RCP2

2

RCP1

2

Total essais marquA�s RCP1

19

Total essais marquA�s RCP2

18

Total essais encaissA�s RCP1

11

Total essais encaissA�s RCP2

7

 

 

M7 – Ils sont crocs-mignons les 2007!

A la Saint-Bruno, Toujours il fait beau! A la Saint Francis, Il pleut comme vache qui pissea��. Ca��est donc pour conjurer le mauvais sort que le tournoi Giriat de Gennevilliers a changA� de date et passe de mi-novembre A� dA�but octobre ; et ca��est une rA�ussite mA�tA�orologique : terrain A� peine humide par la rosA�e du matin, derriA?re sec pour le pique-nique dA�jeuner et tee-shirt de rigueur pour les classements de la��aprA?s-midi et la sieste pour certainsa��parents je vous rassure !

 

Donc, premiers pas en tournoi pour quelques micros poussins qui dA�barquent sur le prA� de Gennevilliers, plus rA�veillA�s que certains de leurs parents ! Merci aux M11 da��A?tre arrivA�s encore plus tA?t que nous et da��avoir gA�rA� la��administratif. Nous na��avons plus qua��A� tendre nos menottes pour rA�cupA�rer les pass et suivre le flot jusqua��aux vestiaires.

Donc 8 micros-poussins, 2 A� vieux briscards A�, Axel et Eloi et 6 perdreaux de la��annA�e rugbystique (Antoine, Adrien, Ethan, Maxence, Octave et Vianney) pour dA�fendre nos couleurs. Les crampons dans une main (pour ne pas abimer le sol du gymnase-vestiaire), la gourde dans la��autre, le protA?ge dents dans la chaussette, le couteau entre les dents, le pissou effectuA�, notre brillante petite troupe se dirige vers le terrain B, lieu des A� hostilitA�s A�, menA�e par les 2 capitaines du jour, Axel et Eloi. 3 entraineurs aguerris, Cyrille, papa da��Ethan, GaA�tan, A� prA?tA� A� par les M9 et Emile notre entraineur A� nA�o-zA�landais A� dA�butent la��A�chauffement. Da��ailleurs, nous allons mettre au point un haka M7a��

 

A 10h20, nous avons le redoutable honneur da��ouvrir le tournoi en affrontant la��A�quipe locale de Gennevilliers. Allez, on se regroupe en volcan-cocotte autour des entraineurs et on hurle pour se motiver ! Ca��est quand mA?me trA?s impressionnant 8 voix suraigA?es qui hurlent ensemble ; le volcan-cocotte est en A�bullition et crache 2 essais A� 1. Crocs-forts nos petits ! Allez un autre volcan-cocotte pour se fA�liciter et se dire que, finalement, ca��est bien da��A?tre bien A�levA� et de marquer plus da��essais que son hA?te du jour, pour le remerciera��

Avec leur beau maillot tout neuf, les M7 du stade FranA�ais se prA�sentent face A� notre troupe. Les maillots doivent impressionner les garA�ons, car en 3mn 30 secondes, ils se mangent 3 essais. Nos micros ne voient rien passer, ou plutA?t si, des essais qui dA�filenta�� Le volcan-cocotte se reforme et A�a bouge ferme en son centre. RA�sultat, les micros sortent les crocs et atomisent Neuilly dans les formes, 3 A� 0.

Dernier match de la matinA�e, contre Montesson. Chaque micro montre ses crocs de lait et na��arrivent pas A� se dA�partager, 1 partout. RA�sultat du matin : Les M7 sont 6e sur 21 et sont donc versA�s dans la poule B pour jouer les places 6 A� 9. Il sa��en est fallu de trA?s peu pour faire partie de la poule des finalistesa��

 

Tant pis, allons planter nos crocs affamA�s et dA�terminA�s dans les sandwiches, saucisses, gA?teaux et autres mets et sucres lents dA�licieux. Nous nous installons au soleil avec une partie des M9 pendant que nos petits guerriers, une fois A? dA�jeuner avalA� se prA�cipitent sur le prA� pour rigoler avec leurs copains et un ballona�� Nous, les parents, prA�fA�rons la sieste ou musarder au soleila��Da��ailleurs nous reprenons des forces, pendant que les micros brA�lent les leursa�� Le volcan-cocotte est bien A�teint pour le premier match de la poule de la��aprA?s-midi. Un cinglant 4 A� 0 contre Rueil se voit lever la��ouragan des 3 entraineurs. La soufflante est de rigueur et la��entrA�e sur le prA� face aux mA?mes Montessonais que le matin se fait en silence et dans la discipline. Les crocs des cro-mignons ressortent et leur sA�rieux aussi. Ethan nous sert des plaquages-dA�coupages en rA?gle (les M7 ont trouvA� leur nouveau sA�cateur pour la saison), Vianney fait parler sa puissance et file A� la��essai , Axel met la tA?te et donne des ordres et tout le monde pousse dans le bon sens. A la derniA?re seconde un micro (mon enthousiasme ma��a fait oublier qui) rA�cupA?re le ballon et file seul A� la��essai, mais se prend tout seul les pieds dans le tapis-herbe et sa��A�croule A� un mA?tre de la ligne !!! Argh ! Comme le matin donc, match nul, 2 partout. Pas grave, les micros sont sur leur lancA�e et ne tremblent pas devant le maillot ciel et blanc du Racing. 4 A� 1, les crocs sont dA�finitivement plantA�s dans le prA�.

Fin ou presque da��une bien belle journA�e. Juste pour sa��amuser les petits, pas fatiguA�s du tout enchaA�nent 3 matchs A� amicaux A�, qua��ils gagnent tousa��

 

Merci A� Gennevilliers pour son accueil et son tournoi toujours aussi bien organisA�. Merci aux parents, dont ca��A�tait aussi le baptA?me du feu, da��avoir soutenu les enfants toute la journA�e. Merci surtout aux entraineurs et surtout A� Julie et A� Serge da��avoir aussi bien prA�parA� les petits en seulement 6 entrainements. SincA?rement, se classer A� la 6e place sur 21, avec seulement deux 2A?me annA�e dans ses rangs, ca��est une trA?s belle performance pour nos M7. Les mA�dailles sont trA?s, trA?s mA�ritA�es.

 

En conclusion, les pensA�es du jour :

– Il n’a pas plu et qu’il a mA?me fait beau l’aprA?s-midi, ce qui semble rompre avec la tradition locale.
– Gennevilliers (A�quipe 2) sont prenables chez eux, le Stade franA�ais (A�quipe 1) est dA�cidA�ment balA?ze, mais on va y arrivera��
– De faA�on gA�nA�rale, les costauds d’en face, quand ils ont le ballon, il ne faut pas les laisser prendre de la vitesse (suggestion tactique d’un de nos M7 : « On les laisse courir, comme A�a ils s’A�puisent« ).
– Les pelouses A�taient tellement belles qu’entre et aprA?s les matches officiels, petits et grands en ont largement profitA� (de l’entraA�nement intensif A� la sieste).
– Pendant les matches, il ne faut pas regarder les nuages, sous peine de prendre des essais.
– Certains matches peuvent se jouer A� 6 joueurs contre 5, et mA?me les meilleurs arbitres s’y laissent prendre 😉
– AprA?s les matches officiels, nos garA�ons, pas fatiguA�s pour un sou, mA?me ceux qui s’A�taient dA�jA� donnA�s A� fond, ont enchaA�nA� avec 2 ou 3 matches amicaux et pA�dagogiques A� 6 contre 6.
– AprA?s A�a, toujours pas fatiguA�s (sucres trop lents ?), ils ont dA�fiA� une A�quipe d’entraA�neurs et de dirigeants du RCP 15.
– Les micros sont trA?s fiers de leurs entraA�neurs (Maxence a fait remarquer qu’eux-aussi auraient dA� avoir des mA�dailles). Ils sont vraiment crocs-mignons ces M7.
– Les entraA�neurs sont trA?s fiers de leurs joueurs, avec mention de rigueur : « Fort potentiel de progression A� travailler ».
– Les garA�ons sont impatients de tester mercredi A� l’entraA�nement quelques techniques observA�es chez leurs adversaires.
– La plupart des enfants ont fait leurs premiers pas en matchs officiels. Ce ne seront, sans aucun doute, pas les derniers.
– Belle complicitA� entre les enfants. Une belle bande de copains semble A?tre nA�e.
– La compA?te, c’est trA?s motivant, vivement Elancourt, cette fois-ci avec tous les copains !

M9 A� Franconville : ils sont vraiment phA�nomA�naux

M9 A� Franconville : ils sont vraiment phA�nomA�naux

13 avril 2013, au Tournoi LA�VIGNE de Franconville, grande finale du ComitA� du Val da��Oise organisA�e par le Parisis Rugby Club. Le RCP15, parisien invitA�, prA�sente une seule A�quipe M9 alors que le reste de la��effectif sa��en est allA� dA�fendre nos couleurs au tournoi des Pa��tits Guerriers de Rosny-Sous-Bois (lire article des Sabine par ailleurs). Une seule A�quipe, quelle A�quipe : appliquA�e de bout-en-bout, elle remporte tous ses matchs et sa��adjuge ainsi la premiA?re place du tournoi. Magnifique coupe et mA�dailles da��or A� la clA� venant orner le fier plastron de nos valeureux joueurs.

Habemus papam. Alors que le Pape trA?s fraA�chement A�lu par ses paires se prA�nomme Francis chez les anglo-saxons et les hispaniques, il na��aura A�chappA� A� personne qua��il prA�fA?re rA�pondre au patronyme de FranA�ois dans la langue de MoliA?re. Sans doute est-ce parce ce que A� Francis A� telle une marque dA�posA�e est, et ce depuis un peu plus de un an, dA�jA� synonyme de A� papa de la��annA�e A� en terre da��ovalie parisienne, plA�biscitA� en 2012 par ses paires du ComitA� ? Nul ne le saita�� Non, je vous rassure, mes chevilles vont bien et ce na��est pas encore la saison du melon ! Il fallait juste une petite introduction accrocheuse et comme on a eu la��occasion da��en discuter sur le bord de touche hier entre 2 matchs, la��occasion fait le larron.

Ils mA�riteraient da��A?tre dans le journal (dA�jA� qua��ils passent A� la��EquipeTV !). Nos 10 joueurs peuvent y A?tre citA�s, pour leur jeu, la beautA� du geste et le fair-play qui les animent. Remporter le tournoi, certes, mais aussi avec la maniA?re. Sans mauvais geste, bien au contraire.

La A� pression A� avait A�tA� insufflA�e dA?s la��entraA�nement du mercredi prA�cA�dent le tournoi, en leur rappelant les 3 commandements fondamentaux. La��A�quation est simple :

  1. Les matchs de Poule (poule qualificative, dite aussi de brassage) se gagnent, ceux de classement (poule de la phase finale) ne se perdent en aucun cas.
  2. Les matchs sont trA?s courts : marquer impA�rativement trA?s vite et ne pas prendre da��essai.
  3. Ne pas se faire pA�naliser dans le jeu car se sont des munitions perdues, rendues A� la��adversaire (nous y reviendrons plus loin).

Les enfants, trA?s rA�ceptifs au message, nous la��ont rA�pA�tA� et se sont employA�s A� la��appliquer tout au long de la journA�e.

Quatre poules qualificatives le matin, il fait beau. Dans sa poule, RCP15 est confrontA� A� Domont, Stade FranA�ais 1 et Parisis 2. Aucun essai concA�dA�. Premier et dernier adversaire sont une formalitA�, rencontres remportA�es 6 A� rien. Nos mini-poussins rA?glent leur jeu. Plus serrA� contre la��autre parisien pur souche du jour : bien que maA�tre du jeu, les pioupious RCP15 se perdent dans quelques approximations et ne scorent qua��A� une seule reprise, ce qui est toutefois suffisant pour prendre la premiA?re place de la poule du matin et obtenir ainsi leur billet pour la poule de classement des 4 premiers du tournoi. Comme quoi aussi les 3 prA�ceptes ont bien appliquA�. La force tranquille, ils en profitent pour faire bronzette sous un soleil proche du zA�nith.

Midi : casse-croA�te pris dans les gradins alors qua��A� la��autre bout du terrain un stand grillades laisse sa��A�chapper une fumA�e bien moins blanche qua��A� Rome courant mars.

Poule de classement la��aprA?s-midi, le ciel devient menaA�ant. Matchs plus serrA�s, plus engagA�s contre les A�quipes premiA?res de Cergy-Pontoise, la��Isle-Adam et Parisis. Le RCP15 ouvre le bal contre Cergy-Pontoise, scorant A� 4 reprises toujours sans prendre da��essai. De bon augure. Le 2A?me match les oppose aux locaux de Parisis : A� nouveau 4 essais pour le RCP15, mais 2 encaissA�s cette fois (les seuls de la journA�e) dont un sur une inattention lors da��un engagement adverse au centre du terrain, oA? le joueur de Parisis sa��en est allA� marquer en ligne droite en passant au travers des plaquages ratA�s du RCP15. Nos joueurs sont piquA�s au vif. A la��issue du match, Capitaine Eliott – exemplaire sur le prA� en en dehors du terrain – parle A� son A�quipe : en toute quiA�tude, ils se jurent de ne pas reproduire la��erreur commise ; ce qui sera dA�terminant pour la suite. La��avant-dernier match de la poule doit alors dA�partager les 2 prA�tendants pour la premiA?re place du tournoi : RCP15 et la��Isle-Adam. Joueurs remontA�s A� bloc de part et da��autre, ca��est dans ses moments lA� qua��il faut savoir gA�rer la pression, veiller A� appliquer A� la lettre les 3 principes de base, notamment le 3A?me : ne surtout pas commettre de faute. Et, il en a fallu du courage et de la��abnA�gation face A� la rudesse des derniers adversaires du jour. Ne pas se faire pA�naliser A� bA?tement A� dans les regroupements, pas de hors-jeu non plus. Ne pas sa��A�nerver, ne pas rA�pondre aux provocations physiques et verbales que je prA�fA?re taire ici par dA�cence. Plusieurs de nos joueurs en font les frais, blessA�s, se relA?vent. Ce sont eux qui bA�nA�ficient logiquement des fautes adversaires (cette fameuse 3A?me rA?gle) pour rA�cupA�rer les coups da��envoi, pour les bonifier. Le fait du match : la��arbitre demande la��exclusion da��un joueur adverse incriminA� pour fautes rA�pA�tA�es de jeu dangereux. MA?me un officiel du tournoi traverse tout le terrain pour nous signaler avoir constatA� la��A�norme faute adverse, caractA�risA�e dans le jargon rugbystique de A� brutalitA� A� ou de A� jeu dA�loyal A�. Pas de remplaA�ant A� proposer pour le substituer, la��exclusion sa��en retrouve avortA�e, le match reprend ainsi alors qua��il aurait trA?s bien pu A?tre arrA?tA� sur le champ. Nos joueurs redoublent de vigilance, serrent les coudes, les dents, les rangs et tout ce qua��ils peuvent. Un A� zA�ro, et le bonheur est au bout ! La parole est donnA�e A� Bertrand, mon assesseur : A� Sportivement, la journA�e est vraiment belle ! Sans A?tre gA�niale, la��A�quipe (amputA�e de quelques unes de ces plus fines gA?chettes) a A�tA� sA�rieuse et appliquA�e. Surtout, elle a jouA�a�� en A�quipe et ca��est selon moi ce qui a fait la diffA�rence ; au moins sur certains matchs. On voit des gestes, des attitudes individuelles et collectives qui font la diffA�rence A�. Merci.

Impossible de conclure cet article sans adresser mille mercis au ComitA� du Val da��Oise, pour cette saison passA�e avec eux, qui se clA?ture de la plus belle des maniA?res pour les A� invitA�s A� RCP15. Nous espA�rons bien vous revoir trA?s bientA?t.

 

Poule de classement (phase finale)

RCP15 / Cergy-P 4 A� 0

Isle-Adam / Parisis 2 A� 2

RCP15 / Parisis 4 A� 2

Isle-Adam / Cergy-P 3 A� 2

RCP15 / Isle-Adam 1 A� 0

Cergy-P / Parisis 2 A� 2

 

1) RCP15 : 3G (+7)

2) La��Isle-Adam : 1G-1N-1P (0)

3) Parisis : 2N-1P (-2)

4) Cergy-P : 1N-2P (-5)

 

M9 A� Lenglen : A�A�, ca��est Paris !

23 mars 2013, Suzanne Lenglen – Pour la 2A?me annA�e consA�cutive, le RCP15 invite A� domicile les mini-poussins des clubs du ComitA� de Paris pour une grande fA?te du rugby en ce premier samedi de printemps. PUC, SCUF, SF et USO-MC avaient rA�pondu prA�sent, ne manquait que Finances A� la��appel. En voyant nos pioupious sur le prA�, la��envie de paraphraser MistinguettA�: Paris ce sont des petites tA?tes blondes qui plaisent A� tout le mondeA�!

La��effectif des joueurs RCP15 est quasi complet, permettant da��aligner exceptionnellement non pas 4 mais 5 A�quipesA�; nA�cessitant par consA�quence da��A?tre quelques peu recomposA�es A� la��occasion. Les clubs de la capitale ne sont pas en reste avec 3 A�quipes prA�sentA�es par le SCUF et par Massif Central, et 2 A�quipes pour le PUC et le Stade FranA�ais. Merci A� vous tous.

Soit tout de mA?me 15 A�quipes A� faire jouer sur 3 poules distinctes en un peu moins de 2h, la��organisation se doit da��A?tre millimA�trique. Sans toutefois oublier la��esprit jovial de nos enfants qui nous transporte, car cette journA�e parisienne leur est dA�diA�e.

Gageons que la fA?te sera aussi belle que lors de la premiA?re A�dition de la saison derniA?re, da��autant plus qua��une mA�tA�o clA�mente nous accompagne. Et bien belle fut la fA?te pour les joueurs qui ont enchaA�nA� des matchs da��un niveau trA?s relevA� et ont su faire preuve da��un engagement rare sous les yeux admiratifs des parents, leurs meilleurs supporters, venus les accompagner sur le bord du terrain.

Au-delA� des quelques photos de Bertrand illustrant ce compte-rendu, je retiendrai une seule image, celle de la toute derniA?re action du dernier match de la Poule 1, oA? le PUC menA� 1 A� 0 tenta da��arracher le nul face au RCP15. Le ballon est sorti en touche, la��ultime engagement revient aux Pucistes, ils sont tout proche de la ligne da��essaiA�; ca��est alors que de chaque cA?tA� et sous la��A�il mA�dusA� de la��arbitre, sans que la moindre consigne ne fuse du bord du terrain, les joueurs se lient, se soudent instinctivement pour se braver frontalement dans cette ultime relance des Violets, celle qui dA�cidera de la premiA?re place de la poule. Le groupA�-pA�nA�trant sa��A�lance sur 5 mA?tres, est stoppA� net telle une entrA�e en mA?lA�e, disloquA� puis refoulA� en touche par le RCP15, la��arbitre siffle la fin du matcha�� nos jaunes et noirs bondissent en la��air et croisent leurs regards victorieux, la��A�quipe se congratule, la��adrA�naline A�tait lA�. Ils la��ont bien mA�ritA�e.

Et comme un tournoi de rugby na��est pas concevable sans une troisiA?me mi-temps, la plus belle des rA�compenses, un quatre-heures trA?s amA�liorA� vient clA?turer la journA�e avec des quatre-quarts en abondance pour les amateurs de sucrA� ainsi que de la cochonnaille A� foison pour ceux qui prA�fA?rent le salA�. Les enfants A�A�Le nez retroussA� l’air moqueur, Les yeux toujours rieursA�A� ne se sont pas fait prier.

Poule A (2004)A�:

1)A�A�A�A�A� RCP15-1A�: 4G (+10)

2)A�A�A�A�A� PUC-1A�: 3G-1P (+13)

3)A�A�A�A�A� SF-1A�: 1G-1N-2P (-5)

4)A�A�A�A�A� SCUF-1A�: 1G-1N-2P (-6)

5)A�A�A�A�A� USOMC-1A�: 4P (-12)

Poule B (2004 et 2004/2005)A�:

1)A�A�A�A�A� RCP15-2A�: 4G (+16)

2)A�A�A�A�A� SF-2A�: 3G-1P (+3)

3)A�A�A�A�A� RCP15-3A�: 2G-2P (0)

4)A�A�A�A�A� USOMC-2A�: 1G-3P (-3)

5)A�A�A�A�A� SCUF-2A�: 4P (-16)

Poule C (2005)A�:

1)A�A�A�A�A� PUC-2A�: 3G-1N (+15)

2)A�A�A�A�A� RCP15-4A�: 3G-1N (+7)

3)A�A�A�A�A� RCP15-5A�: 2G-2P (+1)

4)A�A�A�A�A� USOMC-3A�: 1N-3P (-8)

5)A�A�A�A�A� SCUF-3A�: 1N-3P (-15)

Lire par ailleurs le compte-rendu de Sabine dA�diA� A� cette Poule 2005.

 

M9 – La bien belle moisson da��Herblay

16 fA�vrier 2013, A� Conflans-Herblay – Cinq semaines. Oui, cinq semaines sans tournois suite A� la��annulation de 2 week-ends sa��additionnant A� la��annulation da��entraA�nements pour cause de grand froid dans le bassin parisien. Oh ! Les hirondelles ne sont pas encore de retour en cette mi-fA�vrier, loin sa��en faut, mais tout de mA?me un petit air de printemps nous accompagne pour ce bien beau dA�placement chez nos hA?tes du CD95.

A� Jo a la grippe, Paul aussi ! A�, tel aurait pu aussi A?tre le titre pour cet article. Le gA�nA�ral hiver a sA�vi durant plusieurs semaines, provoquant une vA�ritable hA�catombe chez nos pioupious les jours prA�cA�dent ce tournoi. Les 2 Jo de 2005, comme tant da��autres da��ailleurs, na��ont pu y rA�sister. Quand A� Jo de 2004, il affiche une bien belle santA� (A� la��inverse de son complice Liam, aussi forfait, la grippe lui A�tant tombA� dessus A� la suite de la��entraA�nement du mercredi)a�� sauf qua��il doit dA�cliner son rendez-vous sportif pour cause de baptA?me inscrit dans son agenda. A� Eh ! Jo, tu lui as dit au curA� que tu avais un tournoi de RUGBY ce samedi ? Non !!!!??? Ah ! Et bien va vite de ma part la��en avertir, pour sA�r qua��il pardonnera ton absence de la��office et te prA?nera mA?me da��aller dA�fendre les couleurs jaunes & noires aux cA?tA�s de tes coA�quipiers A� ; finalement, Jo de 2004 A�tait bien parmi nous… la messe est dite.

Et oui, car il est dit que le RCP15 prA�sente 4 A�quipes A� chaque tournoi, alors ce na��est point la grippe ni mA?me la��absence supplA�mentaire et involontaire da��un retardataire au moment du dA�part de 13h – comme si on avait besoin de A�A�, en plus – qui changeront la donne, on maintient tout de mA?me notre engagement A� 4 A�quipes. Au bilan, ne restent alors que 30 joueurs et bien des sueurs froides pour 4 A�quipes A� recomposer plus ou moins durant le temps du trajet en car, en fonction de la��effectif prA�sent loin du nombre escomptA� initialement. La prochaine fois on fera appelle A� Hannibal de la��Agence tous risques, car moi-aussi A� ja��adore quand un plan se dA�roule sans accroc A�.

Nous voici donc avec nos 30 joueurs pour former 4 A�quipesa�� sachant qua��une A�quipe M9 est composA�e de 7 joueurs plus remplaA�ants nA�cessaires (fatigue, bobo ou expulsion en cas de mauvais geste, toujours involontaire), et bien la��A�quation est simple : 2 A�quipes auront 1 remplaA�ant et 2 autres apprendront A� sa��en passer.

ArrivA�e A� 14h A� Herblay, route de Pierrelaye. Waouh, la grande classe ! Un vrai club house en dur et absolument immense, qua��on apprA�ciera plus tard pour notre 3A?me mi-temps avec goA�ter pour les enfants (ainsi qua��une tA�lA� et un vrai comptoir de bar, pour les plus grands, avec une vraie tireuse A� biA?re ornA�e da��un pommeau en forme de ballon de rugby, ainsi qua��un barbecue A� la�?extA�rieur. Na��en jetez plus, la coupe est pleine), de superbes vestiaires rien que pour nous, hyper-propres, avec sanitaires dA�diA�s, douches nickel et eau rA�glA�e sur chaud pile-poil (car on peut A?tre rugbyman et aussi apprA�cier un certain confort). Et le terrain, quel terrain ! Faudrait se renseigner, mais le jardinier en chef da��Herblay devait auparavant sa��occuper da��un golf outre-manche ou bien aux antipodes. Car mA?me en A�voluant sur A� la��annexe A� et non le terrain da��honneur, on joue ici sur un gazon semA� serrA� A� la coupe millimA�trique enracinA� dans un terrain fort agrA�able sous les crampons, de quoi faire rougir le Stade de France et sa pelouse entiA?rement refaite A� neuf qui partait en lambeaux dA?s la premiA?re mA?lA�e la semaine prA�cA�dente. Oui, superbe, ce champ da��Herblay ; pourvu que la moisson soit A� la hauteur.

Et voici les 2 poules formA�es par nos homologues da��Herblay, poules rA�pondant au nom de A� confirmA�s A� et A� dA�butants A�, dans lesquels A�voluent :

  • Dans la poule 1, les A�quipes 1 et 2 du RCP15, tous des joueurs nA�s 2004.
  • Dans la poule 2, les A�quipes 3 et 4 du RCP15. La premiA?re composA�e uniquement des joueurs A� historiques A� nA�s de 2005, la deuxiA?me avec un mixte de 2004 et 2005 tous ayant dA�butA� cette saison au RCP15.

Nous nous y confronterons A� Herblay, Parisis et La��Isle-Adam qui prA�sentent une A�quipe dans chaque Poule.

Aller, Go ! Notre A�quipe 1 dA�ploie du beau jeu, maA�trise le ballon et ne laisse aucune chance A� Parisis et A� Herblay, ces 2 matchs se soldant sur un score fleuve sans essai encaissA�. La rencontre face A� la��Isle-Adam est da��une toute autre tournure : intensitA� de la��affrontement dans les phases de rucks oA? la��on paraA�t un peu timide, bien peu de ballon A� exploiter au large due A� une dA�fense trA?s prA�sente, alors on y remet un coup au prA?s en sa��exposant A� nouveau dans les rucks. Ca��est un moral da��acier qui permet A� nos reprA�sentants de persA�vA�rer jusqua��A� pouvoir enfin scorer tout en prA�servant la��en-but de la moindre incursion adverse. AprA?s 8 minutes, le coup de sifflet final libA?re nos joueurs sur un score A�triquA� de 2 essais A� rien, ils peuvent en A?tre fiers.

Ca��est alors comme des morts de faim qua��ils se jettent dans leur ultime opposition, absolument superbe da��engagement, encore un ton au-dessus contre un nouvel adversaire A� leur hauteur pour les dA�fiera�� il sa��agit bien A�videmment de notre A�quipe 2 en personne qui sort elle aussi vainqueur des ces 2 matchs face A� Herblay et Parisis. Au final RCP15-1 bat RCP15-2, A� nouveau sans encaisser da��essai, avec une trA?s grosse satisfaction car ils ne se sont pas fait de cadeaux, chacun individuellement mettant un point da��honneur A� servir son A�quipe, son club. Las, les joueurs de la��A�quipe 2 doivent A� prA�sent se mesurer A� la��Isle-Adam pour le tout dernier match de la Poule 1. Ils ont A� cA�ur de relever le dA�fi, tandis que la��Isle-Adam aprA?s sa��A?tre refait la cerise saisit cette opportunitA� pour prendre sa revanche en montrant un surcroA�t de dA�termination dans les rucks et dans la dA�fense : ils remportent ce match sur le mA?me score qua��ils avaient A�tait dA�faits par notre A�quipe 1. Belle revanche, poignA�es de main sincA?res des joueurs et de la��encadrement.

La��autre trA?s grosse satisfaction vient de la��A�quipe 4 A�voluant dans la Poule 2 dite des A� dA�butants A�, dA�montrant une fois de plus qua��ils ne doivent plus A?tre considA�rA�s comme tels. ForcA�ment, cela manquait un peu de liant entre ces joueurs de 2004 et 2005 peu habituA�s A� jouer ensemble lors des tournois, un peu de mal A� se trouver sur le terrain et A� donner de la continuitA� dans le jeu. Il sa��en est fallu da��un petit cheveu coupA� en quatre face A� Parisis et da��un fragment de cil face A� La��Isle-Adam. Ils sa��adjugent ainsi la deuxiA?me place, amplement mA�ritA�e, dans cette poule relativement A�quilibrA�e.

Quand A� la��A�quipe 3, hormis son match A� sens unique face A� Herblay, on a un peu de mal A� la reconnaA�tre : il faut dire que plusieurs de ses joueurs habituels font dA�faut, la��A�quipe manque da��homogA�nA�itA� et se perd dans des actions souvent individuelles, dA�sordonnA�es. RA�sultats mi-figue mi-raisin, 2 matchs gagnA�s et 2 de perdus, verre A� moitiA� vide ou A� moitiA� plein. La��insatisfaction de Vincent est quant A� elle sans dA�tour : A� ca��est clair, mercredi A� la��entraA�nement, on va retravailler les fondamentaux sur diffA�rents ateliers : ligne de dA�fense, plaquage, dA�blayage dans les rucks, soutient au porteur A�. Ja��adhA?re.

Il sa��agit ici du seul petit bA�mol de la journA�e dans cette bien belle moisson da��Herblay. Bon, ca��na��est pas tout, mais il y a aussi un breuvage A� base de du houblon qui nous attend A� la buvettea�� heu pardon, au bar du club house.

 

Poule 1

RCP15-1 / Parisis 9 A� 0

RCP15-1 / Herblay 7 A� 0

RCP15-1 / La��Isle Adam 2 A� 0

RCP15-1 / RCP15-2 3 A� 0

RCP15-2 / Parisis 4 A� 0

RCP15-2 / Herblay 4 A� 1

RCP15-2 / La��Isle Adam 0 A� 2

Herblay / Parisis 5 A� 1

Herblay / La��Isle Adam 0 A� 5

La��Isle Adam / Parisis 8 A� 0

 

1) RCP15-1 : 4G

2) La��Isle-Adam : 3G-1P

3) RCP15-2 : 2G-2P

4) Herblay : 1G-3P

5) Parisis : 4P

 

Poule 2

RCP15-3 / Parisis 1 A� 3

RCP15-3 / Herblay 7 A� 0

RCP15-3 / La��Isle Adam 2 A� 0

RCP15-3 / RCP15-4 3 A� 4

RCP15-4 / Parisis 2 A� 3

RCP15-4 / Herblay 4 A� 0

RCP15-4 / La��Isle Adam 1 A� 1

Herblay / Parisis 0 A� 5

Herblay / La��Isle Adam 0 A� 3

La��Isle Adam / Parisis 2 A� 1

 

1) Parisis : 3G-1P

2) RCP15-4 : 2G-1N-1P

3) La��Isle-Adam : 2G-1N-1P

4) RCP15-3 : 2G-2P

5) Herblay : 4P

M9 et M7 : Les A� divins A� chez la A� divine A�

1er plateau de la��annA�e chez nous, A� Suzanne Lenglen et 1A?re occasion pour nos joyeux drilles de se retrouver. DA?s 13h30 nos lutins noirs et jaunes courent dA�jA� partout, pendant que nous attendons nos invitA�s de Cergy-Pontoise et de Domont, coincA�s dans les embouteillages. Pour mA�moire, nous avions connu pareille mA�saventure en nous rendant chez eux.

 

Qua��importe, nos A�A�divinsA�A� sont chez eux chez la A�A�DivineA�A� et entendent bien lui rendre hommage. Da��ailleurs, depuis mercredi, ils rA�pA?tent en boucleA�:

-A�A�A�A�A�A�A�A�A� On joue chez nous, on a pas le droit de perdreA�!A�

Et dans chaque voiture conduisant chaque petit A�A�divinA�A� chez la A�A�divineA�A�, on entendA�:

-A�A�A�A�A�A�A�A�A� On joue chez nous, on a pas le droit de perdreA�!A�

-A�A�A�A�A�A�A�A�A� Ah bon, rA�torque chaque parent impressionnA�, qui a dit celaA�?

Et selon les A?ges et les A�quipes, on entendA�:

-A�A�A�A�A�A�A�A�A� Ben, ca��est FrancisA�!

-A�A�A�A�A�A�A�A�A� Ca��est VincentA�!

-A�A�A�A�A�A�A�A�A� Ca��est PierreA�!

-A�A�A�A�A�A�A�A�A� Ca��est RomainA�!

-A�A�A�A�A�A�A�A�A� Ca��est GaA�tanA�!

Au moins, la causerie da��avant-match est faiteA�! A la maison, on ne perd pas un matcha��.au cas oA? vous na��auriez pas compris a��

 

Donc, on entasse les gamins dans un petit vestiaire pour les M7, ils sont petits, et les M9 dans un plus grand vestiaire, ils sont plus grands et surtout plus nombreuxA�! Enfin plus grandsa��A�Il y a encore beaucoup de lacets A� faire, de gourdes A� ne pas oublier, de pulls A� mettrea��

-A�A�A�A�A�A�A�A�A� Tu pourrais apprendre A� faire tes lacets quand mA?meA�! Je ne vais pas continuer A� te les attacher jusqua��A� tes 18 ansA�!!

-A�A�A�A�A�A�A�A�A� Si, si, ricane Vincent en passant.

Evidemment, les gosses triomphent. Dans ce genre de cas, la��entraineur a toujours raison et les parents jamais. Il faut que je songe A� devenir A�A�entraineuseA�A�, moi, A�(pardon Marie), je serai peut-A?tre plus A�coutA�e.

 

Bon, tout le monde est A�quipA�, les M7 et les M9 courent et sa��A�chauffent, les vestiaires A�A�visiteursA�A� sont en place et ouverts, la pharmacie est enfin trouvA�e, les 4/4 et le saucisson sont A� la��abri dans le caddie et le cafA� chauffeA�! A 14 h 45, nos invitA�s arriventA�!

 

Passons aux choses sA�rieuses Francis sa��il te plaA�tA�! Toutes les solutions de poules (nous ne sommes pourtant pas A� EGG) sont envisagA�es. ToutesA�? Non, il manque une A�ventualitA�, celle bien A�videmment qui se prA�senteA�! Et pourtant, la ramette de papier a dA� y passera�� Pas grave, on biffe, on raye, on rature, MAIS, on joueA�!

 

Reconduction A� la��identique, et uniquement aux A�volutions prA?s de prA�sence et da��absence dans la��effectif, des 4 A�quipes constituA�es en M9 depuis le dA�but de la saison. Soit nos 2 A�quipes de 2004 et 2 A�quipes de 2005 pour se mesurer aux 2 A�quipes de Cergy (on y avait jouA� notre premier tournoi de la saison le 6 octobre dernier, avec une pluie da��essais) ainsi qua��A� celle de Domont.

Poule 1A�: RCP15-1, RCP15-2, Cergy-1 et Domont (2004)

Poule 2A�: RCP15-3, RCP15-4, Cergy-2 et Domont (2005)

 

Pour les M9, tous les matchs se dA�roulent en 2 mi-temps successives de 6 min, sauf Domont qui rencontre chaque A�quipe de la poule 1 et de la poule 2 sur un match de 5 min. Pour les M7, sera un match de 5 min contre chaque A�quipe.

VoilA�, le dA�corum organisationnel – conforme au temps de jeu du Rugby Digest – est dressA�, ne reste plus qua��A� lancer les paris sportifsA�! FaA�tes place au jeu.

 

Et lA� les 2005 du RCP15-3 se font un malin plaisir de rendre un hommage appuyA� A� la A�A�divineA�A� avec des scores tennistiquesA�: 6/0 a�� 6/1 Jeu, set et match pour les A�A�divinsA�A� chez la A�A�divineA�A�A�!

 

RCP15-1 / Cergy-1A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 7 A� 2

RCP15-1 / DomontA�A�A�A�A�A�A�A�A� 5 A� 0

RCP15-1 / RCP15-2A�A�A�A�A�A�A�A�A� 5 A� 2

RCP15-2 / DomontA�A�A�A�A�A�A�A�A� 1 A� 0

RCP15-2 / Cergy-1A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 4 A� 2

Cergy-1 / DomontA�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 3 A� 0

RCP15-1 premier avec 3 matchs gagnA�sA�; RCP15-2 deuxiA?me.

 

RCP15-3 / Cergy-2A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 6 A� 1

RCP15-3 / DomontA�A�A�A�A�A�A�A�A� 1 A� 0

RCP15-3 / RCP15-4A�A�A�A�A�A�A�A�A� 6 A� 0

RCP15-4 / DomontA�A�A�A�A�A�A�A�A� 0 A� 2

RCP15-4 / Cergy-2A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 3 A� 2

Domont / Cergy-2A�A�A�A�A�A�A�A�A�A� 1 A� 1

RCP15-3 premier avec 3 matchs gagnA�sA�; RCP15-4 troisiA?me.

 

Et les M7 me direz-vousA�? Et bien pour Marie, A�A�nos 2 A�quipes n’ont pas reproduit ce que l’on peut voir dans les matchs de fin d’entrainement du mercredi, le froid y est peut A?tre pour quelque chose.A�Toutefois elles ont assurA� l’essentielA�: GAGNER.

Cela nous a permis de voir la progression au niveau du placage et de son apprA�hension. Bravo Raphael Nusse, qui sur un bon placage permet A� un de ses partenaires de rA�cupA�rer le ballon et de filer A� l’essai.

Comme d’habitude Oliver a A�tA� fidA?leA�A� son surnom de  »SA�cateur ». Bien aidA� par ses partenaires dans les regroupements, il a pu arracher des ballons etA�marquer.

Nous avons eu droit A� de belles percA�es mA?me si certaines fois nos joueurs prennent la bretelle de l’autoroute avant d’avancer dans le camp adverseA�A�.

 

Alors mille bravos A� tous les M9 qui engrangent les victoires et la premiA?re place sur les 2 poules, sachant que juste A� cA?tA�, nos M7 dA�chaA�nA�s ont ravi toutes les victoires et par lA�-mA?me leurs supporters de parents, eux-aussi finissent trA?s logiquement premier.

 

Ils sont vraiment divins nos petitsA�!